Fonctionner sans fonctionnaires ?…

Vous souvenez-vous que jusqu’au mois dernier, le député sortant de la 8ème circonscription d’Ille-et-Vilaine – Florian Bachelier – se vantait encore sur son site internet de sa remarquable action en faveur d’une assemblée législative exemplaire.

En qualité de 1er questeur traquant sans pitié toutes les dépenses somptuaires, il se targuait en effet d’une diminution en 3 ans de 170 fonctionnaires au service de la Chambre des députés… représentant sur la période 3,5 millions d’euros d’économies.

En voici la trace, bien soigneusement conservée dans les archives de l’internet (cliquer sur l’image pour l’agrandir) :

Florian Bachelier avait juste omis de préciser que la diminution du nombre des fonctionnaires était plus que compensée par une augmentation de personnel contractuel.

La vérité vient d’éclater, et elle très cruelle.

Car voici comment les choses sont rapportées dans le rapport du collège des questeurs soumis ce 11 mai 2022 à la commission spéciale chargée de vérifier et d’apurer les comptes de l’Assemblée Nationale :

NB : pour mieux connaître le député de la 8ème circonscription d’Ille-et-Vilaine, cliquer ICI

3 commentaires

  • Bien que je n’aie aucune confiance dans les infos de certains élus, notamment de Mr Bachelier qui n’est pas mon député, grâce à ta vigilance et à tes infos précises et documentées, j’ai le sentiment d’être moins naïf…et presque plus intelligent. Merci Patrick

    Peut-on dire que Mr Bachelier est le roi du Bonneteau?

    Il a, dans la majorité un concurrent sérieux, en l’occurrence le ministre de l’EN lui-même car le nombre de contractuels dans ce service public a augmenté de manière exponentielle. Comme il y a de moins en moins de candidats et de moins en moins de reçus aux concours, il faut bien « pourvoir » les postes afin de faire en sorte qu’il y ait « quelqu’un » devant les élèves. Il n’existe plus ou presque plus de « titulaires remplaçants ». Il arrive certes que des contractuels soient tout aussi compétents, voire plus que des reçus concours. Mais comment prétendre faire fonctionner le système éducatif de manière efficace avec des personnels « précaires » dont l’investissement ne peut pas être à la hauteur de personnels plus stables.

    « Et pendant ce temps là », comme dit la chanson, notre système éducatif s’enfonce dans les profondeurs des classements internationaux.

  • Michel Deshayes

    Tout ceci est scandaleux. Qu’il s’agisse de la baisse des effectifs ou des prétendues économies de l’AN, la parole politique s’en trouve décridibilisée, démonétisée. La corde du mensonge est courte. A méditer par M. Florian Bachelier lorsqu’il signera la charte des valeurs des candidats d’Ensemble.

  • Faut-il préciser que le rapport du collège des questeurs est élaboré par les services de la questure ?

    Les (3) questeurs ne font que l’approuver… à la majorité.

    J’en connais un qui devait être dans ses petits souliers !…. 😉

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.