Une contre-vérité flagrante

Que l’on me pardonne de faire une petite fixette sur le comportement de Florian Bachelier.

Je ne connais pas d’autre élu communicant aussi régulièrement de manière mensongère.

Le flamboyant député de la 1ère circonscription d’Ille-et-Vilaine et néanmoins grand argentier de l’Assemblée Nationale vient de déclarer…

  • le 15 mars 2022, à 18h08 : « La Bretagne. La Région qui valait 1 milliard € ! Signature à Rennes par le Premier ministre @JeanCASTEX du nouveau Contrat de plan entre l’Etat et notre Région Bretagne. Jamais une majorité présidentielle n’aura autant servi les Bretons. Et quand c’est bien, il faut le dire !»
  • le 16 mars 2022, à 10h49 : «Avant, l’Etat, sur la base du contrat de plan, c’était 413 euros par Breton. Aujourd’hui, nous sommes passés à 520 euros par Breton. Soit une progression de plus de 25 %. Ce qui fait dire qu’@EmmanuelMacron est vraiment le Président des Bretons ! »

Sachant que sur les périodes considérées, il y a toujours eu sensiblement plus de 3 millions de Bretons, il n’est pas difficile de constater qu’il y a une contradiction entre ces 2 déclarations.

Mais surtout : ni ces 413 euros par Breton (au contrat de plan 2015 – 2020, complété par voie d’avenant en 2016), ni ces 520 euros par Breton (au contrat de plan 2021 – 2027, signé en 2022) ne correspondent à l’apport de l’Etat.

En réalité :

  • ils correspondent au montant total des opérations cofinancées par les 2 opérateurs
  • en ce qui concerne le dernier accord (qualifié de « contrat de plan », comme le précédent), ils correspondent non seulement aux montants qualifiés de « contractualisés » (971.826.476 €, soit approximativement 1 milliard d’€ en effet) mais également aux montants qualifiés de « valorisés » hors contrat (599.932.298 €).

Florian Bachelier a trouvé son inspiration dans le discours ambigü de Jean Castex (ICI), mais les faits son têtus : les montants officiels sont ICI et ICI (singulièrement page 60).

En résumé :

millions €
Contrat 2015-2020
Contrat 2021-2027
2015
avenant 2016
contractualisé
compris valorisé
Etat
593,70
617,65
473,35
751,08
Région
602,80
621,83
498,48
820,68
Etat+Région
1196,5
1239,48
971,83
1571,76

On voit qu’à 6 ans d’intervalle la contribution de l’Etat progresse bien en valeur absolue de 20 à 25 %, mais aussi que la contribution de la Région progresse davantage encore.

De sorte que la « part » apportée par l’Etat dans le dispositif (je dis bien la « part ») ne progresse pas de plus de 25 % comme le prétend Florian Bachelier : c’est pur mensonge.

Au contraire, la « part » apportée par l’Etat dans le dispositif est en sensible régression en passant de 49,83 % à 48,71 ou 47,79 %, selon que l’on s’en tienne au contrat de plan stricto sensu ou au contrat de plan enrichi des montants dits « valorisés ».

S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
P. Jéhannin
8 mois il y a

Subsidiairement : il est rigoureusement faux d’écrire sur ces bases que « Jamais une majorité présidentielle n’aura autant servi les Bretons. » et il n’y a pas là en tous cas de quoi prétendre « qu’@EmmanuelMacron est vraiment le Président des Bretons ! ».

Pierre Mousse
8 mois il y a
Répondre à  P. Jéhannin

Et bientôt certains pourront annoncer qu’il est le libérateur de la Corse, alors la Bretagne va -t-elle suivre? Et peut-être d’ici la fin du second mandat un état ukrainien vers Nice?