Oh, crotte alors !…

Le Télégramme nous apprend qu’un papy aurait retourné sa lettre d’information au député LREM de la 8ème circonscription d’Ille-et-Vilaine – Florian Bachelier – toute recouverte d’excréments et qu’il sera jugé pour cela le 1er juillet 2022.

Certes Florian Bachelier ne cesse de vouloir NOUS faire prendre des vessies pour des lanternes, mais cette fois-ci l’affaire ne serait pas sans… fondement.  😉

Il n’est pas question pour moi de défendre l’indéfendable, d’autant que Maître Florian Bachelier est bien placé pour savoir qu’il y a des avocats pour cela.  😉

Mais puisqu’au pays d’Hara Kiri, ou de Charlie Hebdo si vous préférez, il est encore permis de rire de tout… je trouve qu’en voilà une occasion qu’elle est bonne !!!…

Je dis juste pour rigoler qu’il faut se garder de juger trop vite : Maître Florian Bachelier ne manquerait pas de nous rappeler que tout accusé est présumé innocent jusqu’à son jugement définitif… soit : dans le cas d’espèce, après les élections.

Et à la réflexion, peut être que tout cela part d’une bonne intention : qui sait  ?…

Ce brave homme s’est peut-être dit qu’à l’orée de la campagne électorale son député risquait de manquer de matière, ou peut-être qu’il a seulement voulu en rajouter une couche.  😉

Ou bien, si ça se trouve, c’est que ce papy était tout simplement au bout du rouleau.  😉

Allez savoir…

S’abonner
Notification pour
guest

4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Pierre Mousse
Pierre Mousse
1 année il y a

Tant que ce n’est pas dans l’urne.

P. Jéhannin
11 mois il y a

Vu sur FaceBook :

  • Un texte bien senti…
  • Voilà qui ne manque pas de selles !!!
  • Mais pourquoi se faire ch… ?…
Michel Deshayes
Michel Deshayes
11 mois il y a

Indéfendable, inacceptable et répugnant. Je n’arrive pas à en faire un sujet de plaisanterie.

P. Jéhannin
11 mois il y a

Indéfendable, je le disais spontanément aussi…

Inacceptable et répugnant, j’en suis d’accord et c’est sans l’ombre d’un doute.

La question me parait en effet de savoir si – malgré tout cela – le sujet puisse être l’objet de toutes sortes de plaisanteries.

Je comprends bien que cela se discute, mais j’ai pris le parti d’en rire ici plutôt que d’en pleurer.

Cette question me rappelle de graves évènement récents à l’échelle de l’histoire que je ne veux pas ignorer.