Un bel exemple d’empapaoutage

J’aimerais que mon propos ne soit pas perçu comme étant partisan. Je n’interviens ici que parce que ma conscience est profondément heurtée par les publications du député Florian Bachelier.

Je considère en effet que nombre de ses affirmations soulèvent des questions d’ordre déontologique et, dans ces conditions, j’estime qu’il ne m’est vraiment pas possible de me taire.

En restant sur le terrain que par formation et par expérience je crois raisonnablement maîtriser (en tous cas incontestablement plus que Florian Bachelier), je me contente de cibler aujourd’hui ce qui concerne le « bilan de la questure » qui semble lui tenir tant à cœur.

NON : l’Assemblée Nationale n’a pas économisé 55 M€ en 3 ans sous la houlette du premier questeur, et encore moins 80 M€ en 4 ans comme il le prétend dans son dernier dépliant et elle n’économisera certainement pas 100 M€ au cours du mandat comme il l’assure effrontément.

EXTRAIT DU BLOG DE FLORIAN BACHELIER

Je dénonce la collection de subterfuges à la base de cette très trompeuse présentation :

agrégation des dépenses d’investissement et de fonctionnement, référence à une enveloppe prévisionnelle de dépenses annuelles traditionnellement surévaluée par prélèvement fictif sur un important magot (au 30 juin 2021 : 294,8 M€ de réserves étaient encore disponibles), banalisation des charges quinquennales de renouvellement de l’Assemblée (40 M€, dont 37,7 M€ de fonctionnement), duperie sur l’évolution de l’effort demandé au contribuable (sachant qu’en réalité la dotation surabondante inscrite chaque année au budget de l’Etat n’a pas été modifiée depuis 2012), sans compter la grossière manipulation de la représentation graphique des données du fait du choix de l’origine de l’axe des montants (origine, de surcroit, occultée).

Voici la réalité des dépenses de fonctionnement constatées en fin d’exercice, qui montre que l’Assemblée Nationale n’a nullement restreint son train de vie depuis le début de la mandature :

Drôles d’économies, quand aux dernières nouvelles on apprend qu’au 30 juin 2021 ces maudites dépenses de fonctionnement étaient en augmentation de 2,78 % par rapport au 30 juin 2020 !…

Qu’un élu de la République, de quelque bord et niveau que ce soit (ce n’est pas la question), se permette de blouser à ce point ses concitoyens est assurément hautement méprisable.

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires