A droite, toute…

L’année dernière, la société Décathlon a décidé de retirer ses publicités du magazine Valeurs actuelles (« le magazine de la droite qui s’assume »), ainsi que du site d’information Boulevard Voltaire (le site d’extrême droite lancé en 2012 par Robert Ménard) ou encore de celui de Breitbart News (un média politique d’extrême droite américain).

Puis, en fin d’année, Décathlon a pris le parti de retirer ses spots publicitaires de la chaîne de télévision CNEWS, objet de critiques pour ses débats clivants… ainsi notamment que pour les interventions d’Eric Zemmour, dont on connait les démêlés judiciaires pour provocation à la discrimination raciale ainsi que provocation à la haine religieuse envers les musulmans.

Dans des milieux réputés bien informés, on a attribué la décision de la société à l’action de Sleeping Giants : une association qui interpelle publiquement les annonceurs, dont les publicités apparaissent dans des médias considérés comme d’extrême droite ou dans des émissions relayant des discours jugés racistes ou sexistes.

Concrètement : en menaçant de détruire son image, Sleeping Giants aurait contraint Décathlon à retirer ses financements publicitaires à CNEWS.

Le 1er juin 2021, le Journal Officiel a publié une question écrite du député LREM de la 8ème circonscription d’Ille-et-Vilaine : Florian Bachelier – offusqué – dénonçant le boycott militant de Sleeping Giants.

Grand avocat d’affaires, Florian Bachelier a ainsi pu interroger le Ministre de l’économie, des finances et de la relance… sous le titre : « Censure exercée par les Sleeping Giants » dans la rubrique « crimes, délits et contraventions ». Et il en a profité pour lui suggérer de « modifier le code pénal afin de mieux prévenir et sanctionner de telles pratiques inquisitrices, sous couvert d’ingérence économique, qui peuvent être qualifiées de véritables entraves au principe de liberté d’expression, basées sur la simple disqualification des opinions contraires à leur matrice idéologique ».

Finalement, la question relevait du Ministre de la justice (quelle surprise !…)

La réponse vient de tomber ce jour, et en voici la conclusion :

« l’état du droit positif parait suffisant et complet pour appréhender pénalement la situation évoquée »

C’est cinglant.

Pour les amateurs, ça peut valoir le coup de faire un petit tour sur le site de l’assemblée Nationale… 😉

S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
erwann
1 année il y a

Magnifique !
Mais quel crétin ce Florian Bachelier ! Député, censé représenter le peuple ? Non, juste faire du lobbying, et encore de façon grossière…
Proposition retoquée… La beigne pour lui ! Et en plus, c’est son métier à la base ! Quel crétin, c’en est jouissif !
Merci pour votre vigilance, et cette perle qui me permet de terminer ma journée avec joie ! 😉
NB : comme il m’a bloqué sur Twitter, je ne suis plus du coup son actualité, et encore moins de me moquer de lui…

P. Jéhannin
1 année il y a

La réaction de Florian Bachelier : « La bonne nouvelle c’est qu’on prend des étudiants de première année en droit en stage dans les ministères »

Autrement dit : tous des imbéciles, sauf moi.