Ce monde est décidément tout petit

On lit ici et là que Thierry Burlot, actuellement sans parti fixe, n’a officiellement déclaré sa candidature aux élections régionales que ce 26 mars.

Je veux encore bien croire que l’achat du nom de domaine hébergeant le site nouslabretagne.bzh dont Thierry Burlot exerce la fonction de responsable éditorial (qui a été effectué par on ne sait qui, le 8 janvier 2021) ne préjugeait nullement de telle ou telle tête de liste aux prochaines élections régionales.

Mais je suis beaucoup plus sceptique lorsque je constate la création le 9 février 2021, la déclaration en Préfecture le 15 février, et la publication au Journal Officiel le 23 février d’une association qui a précisément pour titre : « Association de financement électorale de Thierry Burlot, candidat tête de liste pour les élections régionales de juin 2021 en Bretagne – AFE Nous la Bretagne ».

J’observe accessoirement que le siège social de cette association a été fixé très exactement à la même adresse que le siège social de l’association de même nature ayant eu pour titre : « Association de financement électorale de Carole Gandon, candidate tête de liste pour les élections municipales de mars 2020 à Rennes – AFE Carole Gandon », soit « 30A rue Marc Sangnier à Rennes, chez Monsieur François Pilet ».

Ce qui m’interpelle le plus, c’est que les dirigeants de ces deux associations sont très exactement les mêmes. Il doit bien y avoir une raison, non ?…

  • Président : Monsieur Christian Pradier, retraité
  • Trésorier : Monsieur François Pilet, expert-comptable
  • Secrétaire : Monsieur Alex Bonnineau, dirigeant entreprise
S’abonner
Notification pour
guest

4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
erwann
1 année il y a

Encore un bon article qui fouine là où il ne faut pas !
En tout cas, le site internet « https://nouslabretagne.bzh/ » existe déjà bel et bien ! Et il montre entre autre qu’il y a déjà un beau budget pour mener campagne !
Merci encore !

Pierre Mousse
1 année il y a

Merci pour cet exemple de recherche. Entre étiquette et éthique il y a vite un glissement facile, ainsi la plupart des listes municipales dans mon interco portent l’étendard « SE » ce qui n’engage à pas grand chose, si même une étiquette engage à quelque chose. Puisque désormais divers élus de ces listes s’expriment en revendiquant de multiples cartes de partis. C’est le mercato des scrutins de liste qui démontre son efficacité.

drouet
1 année il y a

Ni de droite, ni de gauche, bien sûr…

P. Jéhannin
1 année il y a
Répondre à  drouet

Autocentré ?