Il y a coquilles et coquilles

Non sans mal, en conjuguant plusieurs sources d’informations, j’espère avoir enfin réussi à traquer la recette des extraordinaires coquilles de chez Courtin (Concarneau).

  1. faire revenir les noix de Saint Jacques (des vraies : de type Pecten Maximus, extraites de coquilles sans corail) dans du beurre de baratte frais et des oignons frais
  2. si besoin, s’inspirer d’ICI
  3. les laisser confire 3 semaines au frigo dans le beurre de baratte
  4. les cuisiner de nouveau avec du beurre de baratte, des oignons frais et de la mie de pain de marin un peu rassis
  5. il faut mouiller le pain avec de l’eau
  6. à ce stade, acter la possibilité de congeler éventuellement la préparation
  7. verser la préparation dans un contenant adapté (de préférence dans de vraies coquilles)
  8. ajouter de la chapelure
  9. le moment venu, réchauffer au four (et surtout pas au micro-onde) avec une noisette de beurre

Pour mémoire :

  • on trouve facilement du beurre de baratte (notamment chez Grand Frais ou chez Leclerc)
  • attention : il faut ce que l’on appelle des « oignons frais »
  • après minutieuse enquête, et sans rire, j’indique qu’il est possible de se fournir en pain de marin (de 3 livres), sur commande téléphonique le jour pour le lendemain, à la boulangerie Jaffrézic Lancien – fournisseur de la maison Courtin (204 rue de Lanriec à Concarneau – ex boulangerie du Rouz – téléphone : 02 98 97 03 88)
  • sans dec’, le pain de marin, c’est pas rien !…   😉
  • j’ajoute qu’en cas de besoin, le pain de marin se congèle très bien.

Pour ce qui me concerne, je vais retenter le coup dès demain, avec 5 kilos de coquilles de la baie de Saint Brieuc (sans corail, évidemment).

Je n’oublie pas qu’il y a bien meilleur encore que cette préparation servie en coquilles, c’est très exactement la même préparation servie en cuillères à l’apéritif : une tuerie, qu’ils disent les d’jeunes (je valide).    😉

Et en attendant le résultat, je vais me faire dès demain midi avec mon amie moldave une petite raclette écolo, c’est-à-dire à la bougie : ça aussi, c’est vraiment génial !…  🙂  🙂  🙂

S’abonner
Notification pour
guest

7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
P. Jéhannin
1 année il y a

Ça vient !… Merci Maria pour le coup de main… 😉

MARTIN
MARTIN
1 année il y a

Je suis volontaire pour déguster cette recette quand ce sera possible
Bonne cuisine

P. Jéhannin
1 année il y a
Répondre à  MARTIN

Bon jour et bonne année !…

C’est bien noté, mais il va falloir que j’en refasse parce qu’il y a déjà une liste d’attente !!!…

Je ne pourrai lancer une seconde tournée dans mon pot à graisse en grès que dans 3 semaines.

Mais le temps passe si vite que ça va vite venir… 😉

MARTIN
MARTIN
1 année il y a
Répondre à  P. Jéhannin

Avec un petit St Joseph blanc ça ne doit pas être dégueu. Et comme la COVID nous a initié à la patience…on attendra

P. Jéhannin
1 année il y a

Trois semaines plus tard… et encore merci Maria pour ce nouveau coup de main !… 😉

P. Jéhannin
1 année il y a

Encore une précision : j’ai plusieurs fois été très déçu lorsque j’ai acheté des noix de Saint Jacques en grande surface pour éviter d’avoir à les extraire moi-même des coquilles : je ne le referai pas. Elles étaient souvent gonflées d’eau salée. Par ailleurs, je n’ai pas testé les noix de Saint Jacques achetée congelées.