C’était pourtant habilement formulé

Le conseiller aux collectivités locales du Président de l’Assemblée Nationale, qui sert à Rennes de conseiller municipal de secours du fait de la démission d’Hind Saoud appelée à prendre en mains les intérêts de Richard Ferrand au Conseil régional, s’est exprimé comme suit lors du dernier conseil municipal qui s’est tenu ce 23 novembre 2020 :

« Ce débat de la croissance à tout prix de Rennes est tué dans l’œuf. Vous vous dites d’une gauche gestionnaire. En fait, vous vous êtes convaincus des vertus progressistes de la masse critique de notre ville. Vous êtes dans le mythe prométhéen du productivisme urbain : plus d’emplois, plus d’habitants à Rennes et malheur aux vaincus. »

Mais ne lui jetons pas la pierre.

Olivier Dulucq a une excuse : il ne pouvait pas connaître les résultats de la toute dernière publication de l’INSEE.

C’est juste qu’encore une fois, il aurait mieux fait de se taire…    😉 😉 😉

(cliquer sur l’image, puis éventuellement sur la loupe pour l’agrandir)

S’abonner
Notification pour
guest

11 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
P. Jéhannin
1 année il y a
Pierre Mousse
1 année il y a

Si on prend l’exemple de la météo, le choix des couleurs signifie le danger croissant. Pas si faux. Ce sont les banlieues qui payent le tribut aux développement des métropoles. La ville à la campagne, mais leur a t-on expliqué. et Dire que l’expert après le grand Rennes à été envoyé à Marne la Vallée, (et provisoirement à l’organisation de JO de Paris… on pourra suivre les dégâts à sa trace.

P. Jéhannin
1 année il y a
Répondre à  Pierre Mousse

Il y a manifestement 2 thèses opposées : celle de ceux qui souhaitent des métropoles archipel et celle de ceux qui souhaitent la campagne en dehors de la ville.

De quel expert s’agit-il ?…

Pierre Mousse
1 année il y a
Répondre à  P. Jéhannin

L’ancien directeur de l’EPA ..Marne.

P. Jéhannin
1 année il y a
Répondre à  Pierre Mousse

Si je comprends bien, il s’agirait de Laurent Girometti, qui n’a strictement jamais eu quoi que ce soit à voir avec « le grand Rennes » (la Métropole ?…)

Dur à suivre…

Pierre Mousse
1 année il y a
Répondre à  P. Jéhannin

Nicolas Ferrand, nommé le 21 mars 2014. Il quitte Épamarne-Épafrance en novembre 2017 après avoir été nommé préfigurateur de la société de livraison des ouvrages olympiques de Paris 2024.

P. Jéhannin
1 année il y a
Répondre à  Pierre Mousse

Effectivement, Nicolas Ferrand a été Directeur Général de l’Aménagement Urbain à Rennes Métropole de janvier 2012 à mars 2014, mais je n’en jamais entendu parler.

P. Jéhannin
1 année il y a

Un échange avec un contradicteur sur FaceBook m’incite à préciser que la densification du territoire de Domploup qui est la commune ayant connu la plus forte augmentation de population au cours de la période aura été de 25,21 %, tandis que durant la même période la densification de la ville de Rennes n’aura été que de 3,01 %.

P. Jéhannin
1 année il y a

Une autre manière de dire les choses : quand la population rennaise augmente de 0,6 % par an entre 2013 et 2018, les 42 autres communes de la métropole progressent chaque année de 1,7 % en moyenne.

P. Jéhannin
1 année il y a

Avec une pensée émue pour le conseiller de Richard Ferrand, Olivier Dulucq :

0
Répondre