(Encore) un expert en santé

Download PDF

Je viens de prendre connaissance de cet échange parfaitement surréaliste :

Serge Decressat : Il manque une gestion rigoureuse des moyens alloués 33% de cadres dans nos hôpitaux Quelle boîte du privé fait cela ? La France est le 2ème pays de l’OCDE en terme de dépenses de santé L’enjeu : mettre les ressources au bon endroit (RH notamment) et avoir un vrai CDG

Isabelle Montanari : En #ehpad ça n’est pas le cas. Juste 1 etp de direction, 1 etp ide de coordination et 1 assistante de direction qui fait aussi de l’accueil tout ça pour 65 etp et 86 résidents… 7h médecin coordo Et actuellement de grandes difficultés à recruter des aides soignantes notamment.

Serge Decressat : Je parle global On a mis des médecins en chef de service pour faire des plannings ? Le mal est structurel, pas ponctuel ni lié à aucun gvt Il faut redonner des moyens a ceux qui sont au contact des patients et serrer le CDG (achats, dépenses)

Isabelle Montanari : Moi je ne parle pas global. Je vis au quotidien le manque de moyen en #ehpad et le fait que nous soyons laissé face à la situation sanitaire sans aucune aide. La seule chose qui m’a redonné un peu le moral c’est @MSF_france qui a lancé un appel d’urgence pour les #EHPAD

Serge Decressat : Dommage que vous n’ayez jamais eté en responsabilité… les dysfonctionnements sont nombreux et pas nouveaux malheureusement… Au passage je partage le fait que le sort de nos aînés doit être traité avec sérieux et en priorité Bonne journée

Peut-être va-t-on penser que je m’acharne sur les “marcheurs” locaux, mais ce que je lis sous la plume de Serge Décressat – candidat « Révéler Rennes » aux dernières élections municipales – est tellement édifiant que je ne peux pas laisser passer de telles imbécilités (je pèse mes mots).

1 – Non seulement Serge Décressat oublie de citer ses sources, mais comment peut-il gober qu’il y aurait 33 % de cadres dans les hôpitaux ?…

Il me rappelle furieusement cette étude publiée par “Le courrier des stratèges » qui concluait qu’il y a “deux fois plus d’administratifs dans les hôpitaux publics que dans les cliniques privés” sur la base de la proportion de « personnels non soignants » dans lesquels on compte aussi bien les agents des services hospitaliers que les personnels techniques ou les agents exerçant dans les services médico-techniques comme les laboratoires.

2 – Quand Serge Décressat avance que « la France est le 2ème pays de l’OCDE en termes de dépenses de santé« 

Serait-ce abuser de lui demander sa source, ou – à défaut – en quelle année, et surtout qu’il nous précise s’il s’agit des dépenses de santé en valeur absolue, par habitant ou en proportion du PIB ? (nonobstant la différence qu’il y a lieu de faire entre la consommation de biens et services médicaux au sens de la France et les dépenses de santé au sens de la communauté internationale)

Dans tous les cas, c’est faux.

3 – Pardonnez-moi, mais j’ai failli mourir de rire quand j’ai lu qu’il faudrait « mettre des médecins en chef de service pour faire des plannings » ou encore qu’il faudrait “serrer le CDG” (et je pose accessoirement la question de savoir qui a compris que CDG est un acronyme pour contrôle de gestion ?)

Il est à mon avis impossible d’être davantage “hors-sol” : a-t-il un minimum de connaissance du fonctionnement du système de santé, et des EHPAD en particulier ?

4 – Et quand il regrette que son interlocutrice (secrétaire fédérale PS29, Ergothérapeute, Administratrice du Patronage Laique de Recouvrance. Ancienne adjointe de Brest et Vice-Présidente de Brest métropole) n’ait “jamais été en responsabilité”, a-t-il bien conscience que les siennes ne sont que celles d’un « directeur » d’un restaurant franchisé ouvert à l’heure des repas ?

Quand je lis ce que je lis sur la réalité de sa fonction, je pense qu’il ferait mieux de s’occuper de son affaire à son niveau de responsabilité.

*****

Nul n’est parfait, je passe sur les andouillettes:

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Mais puisqu’il était au buffet légumes pour aider son cuistot, je l’invite à regarder ça de plus près :

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

13 commentaires

  • Hum… Accablant !
    Merci encore pour votre travail de… Comment dire : « facts checker », « journaliste », « analyste », « commentateur »…enfin, d’information en tout cas pour nous tous ! Clair, net et précis…
    Et, avec un peu d’humour, cela fait passer la pilule…Pour ceux qu’il soutient et défend en tout cas…

  • Avatar Michel Deshayes

    À lire ce sévère réquisitoire contre les hôpitaux, j’avoue que mon moral a commencé à fluncher.

  • Avatar Boris Le Méec

    Étonnant que la réponse de l’intéressé, qu’il vous a laissé ici en commentaire, n’ait pas été acceptée par votre modération hors sol. Étonnant.

    N’accepteriez vous plus que les commentaires allant dans votre sens Patrick ? Il faut changer l’encart, « tous commentaires ici bienvenus à condition qu’ils aillent dans mon sens ».

    Pour le reste, cet article est une vaste bidonnerie. C’est votre gauche qui ressort quand vous critiquez un patron de la restauration populaire ? Vous le critiquez car il a réussi à se hisser patron jeune, ou parce qu’il ne gère « que » un Flunch ? Vous êtes gênant.

    • Bonjour Boris Le Méec et merci de votre contribution.

      Pardonnez-moi de ne pas être toujours aussi réactif que vous pouvez l’être vous-même : je ne suis pas pendu à ma « fenêtre » du matin au soir et du soir au matin comme certains internautes.

      Mais je vais répondre très rapidement à ce message très intéressant et vous ne serez pas décu.

    • Vous sachant proche de Serge Decressat, je comprends que vous veniez amicalement à sa rescousse.

      Ma « modération hors sol » est basée sur un principe assez simple qui est affiché au pied de la zone consacrée aux commentaires.

      « Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité »

      Or, à défaut de révéler Rennes, vous venez de révéler que le commentaire en cause émanait bien de quelqu’un qui non seulement n’a pas assumé son identité mais de surcroît a usurpé celle d’un autre.

      C’est d’ailleurs la seconde fois, la précédente datant du mois d’août.

      Pour être précis, ce commentaire a été en ligne quelques heures, avant que je me rende compte de l’imposture.

      J’admettrai bien volontiers que « cet article est une vaste bidonnerie » quand vous en aurez fait la démonstration, parce qu’ici on ne se contente pas d’affirmer : on prouve.

      Si vous étiez de bonne foi, vous auriez observé que ce que je critique, ce sont des affirmations imbéciles dans le domaine de la santé.

      Et je maintiens qu’elles émanent d’un patron de cafetaria qui – plutôt que de prétendre bien connaître le milieu hospitalier en plus de celui des EHPAD – ferait mieux de s’occuper de la cuisson de ses andouillettes et surtout de la propreté du sol de sa boutique, comme le lui demandent ses clients.

      J’ajoute enfin que je ne vois pas d’obstacle à ce que – sous sa véritable identité – Serge Decressat puisse bénéficier ici de son droit de réponse s’il l’estime utile.

      • Avatar Boris Le Méec

        Je n’ai aucune idée de si Serge l’a posté lui même ou non, j’ai beau être « proche » comme vous dîtes, de lui, je ne suis pas lui.

        J’ai vu le commentaire en question et suis parti du principe qu’il l’avait posté, mais j’ai pu me tromper.

        Je le trouvais pertinent et suis déçu que vous l’ayez supprimé, encore une fois, cela démontre le refus du débat.

        Pour le reste, vous baignez dans votre ton hautain et dans votre supériorité, et je le répète, c’est gênant.

        Serge dirige une cafétéria a 35 ans, avec ses employés et ses clients, quand vous passez vos journées à épier nos faits et gestes, j’ai de l’estime pour l’un, du mépris pour l’autre.

  • Votre tentative de rétropédalage ne fait qu’ajouter à votre mauvaise foi.

    Comment expliquez-vous avoir vu un commentaire dont vous dites vous-même qu’il n’a pas été accepté par la modération ?

    Comment expliquez-vous avoir soutenu qu’il émanait de Serge Decressat et dire maintenant que vous n’en savez rien ?

    En réalité, vous avez fait preuve d’une parfaite maladresse en révélant l’auteur de cette contribution déposée sous une fausse identité.

    J’ajoute que je n’ai pas l’intention de recevoir des leçons de modération de la part de quelqu’un qui m’a « bloqué » sur Twitter depuis longtemps déjà :

    • Avatar Boris Le Méec

      Je l’ai bien vu et en revenant je ne l’ai plus vu c’est à peu près aussi simple que cela.
      Ou alors ais-je halluciné ?

      Je vous ai bloqué suite à votre harcèlement, nous le savons aussi bien vous que moi.

      • Mais alors, si vous avez lu ce commentaire :

        – Vous avez beaucoup de chance puisqu’il n’est resté en ligne que très peu de temps dans le courant de la nuit
             o   à quelle heure l’avez-vous vu ?
        – Vous avez forcément vu que ce commentaire n’était pas posté sous le timbre de Serge Decressat
             o   pourquoi avoir commencé par prétendre ici qu’il en était l’auteur ?

        Vous vous enfoncez.

        Par ailleurs (ce n’est pas une découverte, mais) vous avez une bien curieuse définition du harcèlement.

        Aurais-je également harcelé Serge Decressat qui m’a bloqué sur Twitter depuis bien longtemps ?

        Aurais-je également harcelé tous vos petits camarades de LaREM qui m’ont bloqué aussi et dont je tiens la liste à disposition ?

        Venir me dire ensuite que je refuse le débat me fait tordre de dire.

        A toutes fins utiles, puis-je me permettre de vous rappeler que le débat porte ici en principe sur le système de santé ?…

        • Force est de constater que confronté aux questions qui confondent, Boris Le Méec a une nouvelle fois dû abandonner la partie.

          Pour être complet, je confirme que je ne verrais qu’avantage à ce que Serge Decressat s’exprime ici sous sa véritable identité, voire qu’il fasse usage de son droit de réponse.

          • Boris Le Méec piqué au vif… C’est que l’affaire doit être d’importance !…
            Et il est vrai que tous ces gens de LaREM sont difficiles à suivre puisqu’ils « bloquent » à tour de bras sur Twitter dès que la moindre critique surgit…
            Et, plus le temps passe, et plus leurs convictions feintes ou même inexistantes se révèlent au grand jour… « Révéler Rennes » ! Révéler quoi finalement ? Je crois que vous avez déjà en grande partie répondu à ce mystère…

  • Petite incartade : On parle d’Ehpad, ne devrait-on distinguer Ehpad privé (groupes placements financiers) et Ehpad publics ? Je ne trouve des places qu’en privé à des prix hors de portée, c’est partout en France ? Ou bien les mutuelles bretonnes font des exploits ?

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.