Quel culot !…

Le Télégramme du 5 novembre 2020 rapporte ces propos de Mustapha Laabid :

« Je suis en colère, dégoûté. J’avais foi en la justice de mon pays. Mais force est de constater que je n’ai pas été jugé comme un justiciable ordinaire. Depuis le début de l’affaire, le parquet a refusé le dépaysement du dossier. Je ne suis pas dans la victimisation ou la théorie du complot mais très clairement, une telle peine alors que je n’ai pas d’antécédent judiciaire, c’est une décision très sévère »

De deux choses l’une : ou bien Mustapha Laabid a de très importants problèmes de mémoire difficilement compatibles avec son mandat de parlementaire, ou bien c’est un fieffé menteur.

En toutes hypothèses, vous trouverez ci-dessous ce que stipule exactement le jugement prononcé à son encontre en première instance le 6 août 2019 (je cite) :

Antécédents judiciaires : déjà condamné

Son casier judiciaire comporte deux mentions en date du 17 octobre 2002 et du 12 avril 2005 pour exécution d’un travail dissimulé et récidive d’excès de vitesse d’au moins 50 km/h.

Pour aller plus loin : mes contributions à ce sujet sont au bout de ce lien (près d’une soixantaine)

S’abonner
Notification pour
guest

5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
LANG-BRINGER
LANG-BRINGER
2 années il y a

Il pose comme excuse que, comme il a reconnu ses erreurs, cela devrait lui valoir la clémence et donc le dedouanerait d’une punition ! Un peu facile …

Lardeau Jean paul
Lardeau Jean paul
2 années il y a

Il a eu 10 000 eur d amendes pour 20000 eur de détournement, pas de prison et ils se plaint !!!
Dans son cas et pour tous les autres similaires, l amende devrait être au minimum des sommes détournées avec en plus des dommages et intérêts et pas de prison avec sursis mais ferme, car quand on est élu ce n’est pas pour piquer dans, la caisse mais pour montrer l exemple en étant irréprochable.

Cueff
Cueff
2 années il y a

Qui a t’il de pire dans la catégorie des abus de confiance que le détournement de fonds d’associations à vocation sociale ? . Une démission immédiate s’impose ou doit lui être imposée par ses collègues au risque pour ces derniers d’être accusés de complaisance

P. Jéhannin
2 années il y a
Répondre à  Cueff

C’est également mon point de vue.

Michel Deshayes
Michel Deshayes
2 années il y a

La meilleure défense c’est l’attaque, c’est bien connu. Mais en l’espèce, c’est culotté. Ce sont les juges qui vont être contents….