Un concentré d’inexactitudes

Download PDF

D’habitude, je ne me permets pas de publier in-extenso les articles  du quotidien Ouest-France, mais je trouve qu’il est de mon devoir de dénoncer celui qui suit :

En effet, confondre seuil d’alerte et seuil de vigilance, assimiler incidence et circulation active, ou encore réduire le classement en zone rouge au seul dépassement du seuil d’alerte alors qu’il fait intervenir bien d’autres paramètres dont par exemple l’offre de soins… tout cela  m’apparait véritablement toxique.

Mettre en avant un taux hebdomadaire d’incidence sans faire observer qu’il croit mécaniquement avec l’augmentation du nombre hebdomadaire de tests ou encore omettre de faire référence au taux de positivité de ces tests, c’est tout simplement tromper le lecteur.

Oui, je prétends que ce n’est pas informer… c’est même « désinformer ».

Pour qu’il n’y ait pas d’ambiguïté, je précise qu’au contraire d’un certain nombre de négationnistes, je suis intimement convaincu que prudence est mère de sureté.

Mais, par pitié, que les médias cessent de diffuser n’importe quoi n’importe comment !…

C’est leur intérêt autant que c’est le nôtre.

Un commentaire

  • Avatar Lang-Bringer Anne

    Je suis complètement d’accord !
    Avec 800 000 morts dans le monde on est loin de l’impact de la simple grippe qui fait 2,5 millions de victimes par an !!
    Sans parler d’autres maladies comme la dengue, ou d’autres virus toujours actifs comme Ebola !!
    Plus on fait des tests plus on trouve des porteurs, qui ne sont ni malades, ni contagieux ! Seulement porteurs avec un système immunitaire efficace…
    A faire des prévisions exponentielles, on oublie tous ceux qui guérissent, ceux qui ne sont pas testés et ceux qui sont testés négatifs !!
    Mais c’est quoi ces calculs ??
    58 cas sur 100 000 = 999 942 cas ok !! Ça en fait du monde…
    Pour info je suis mère de 4 enfants et j’ai 12 petits enfants, donc la SANTÉ est une priorité… LE BON SENS AUSSI.

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.