Une paille !…

Download PDF

A la suite de l’installation du conseil municipal de la ville de Rennes, vendredi dernier, des commentateurs bien mal inspirés avaient cru pouvoir railler les écologistes au motif qu’après avoir fusionné leur liste avec la liste de gauche conduite par Nathalie Appéré, ils se seraient fait avoir dans les grandes largeurs.

A preuve le fait que la tête de liste EELV, Matthieu Theurier, n’avait hérité que d’une malheureuse délégation et même pas de la moitié d’un quart de vice-présidence…

C’était évidemment bien mal connaître les compétences des collectivités territoriales et bien mal apprécier les légitimes ambitions des élus.

Car… avez-vous remarqué qu’en accédant hier aux fonctions de vice-président de Rennes Métropole chargé des mobilités et des transports, Matthieu Theurier se retrouve ipso facto en charge d’un budget de 413 M€ qui a l’outrecuidance de dépasser le budget tout entier de la ville de Rennes (392 M€) et qui tend à lui tout seul à représenter bientôt presque la moitié du budget de la métropole (963 M€) ?…

2 commentaires

  • Avatar Antonin B

    Bonjour,
    Je suis surpris de votre analyse, vous qui faites de bonnes analyse. Sur ce coup vous êtes passer à travers à ce que je vois …

    Comme vous avez pu le voir durant la campagne municipale. Le sujet des mobilités était l’un des sujets de cette élection.

    Comme vous avez aussi pu le voir la solution de Madame Appéré et de Monsieur Theurier avec les Tram Bus seront mis en place en 2027 …

    Ainsi les problématiques de mobilités ne devraient pas être réglés avant les prochaines municipales de 2026 …

    Et à votre avis, si les questions de mobilités ne sont pas réglés qui sera le/la responsable ?

    La Maire de Rennes où le vice président en charges de ces questions à la métropole ?

    • Bonjour Antonin,

      Ce que j’ai compris de cette question, c’est que la solution de mobilités préconisée par une étude présentée au conseil communautaire était la solution trambus à l’horizon 2030.

      Cette solution a fait l’unanimité des conseillers métropolitains…en l’absence toutefois du centriste Pierre Breteau qui avait choisi de boycotter les débats parce qu’il préconisait le tramway.

      Je ne suis pas très pointu sur ce sujet, mais… alors que la solution serait mise en oeuvre dès 2027, je ne vois pas pourquoi il faudrait rechercher aujourd’hui les responsabilités du fait qu’elle ne serait pas opérationnelle en 2026… ni d’ailleurs comment le faire.

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.