Faut-il vraiment voir le mâle partout ?…

Dans les communes de plus de 9.000 habitants, les candidats aux élections municipales ont l’obligation de nommer un mandataire financier qui, seul, peut recueillir les fonds et engager les dépenses de campagne.

(c’est le même schéma pour les élections municipales)

Par exemple, le mandataire financier de la liste LREM « Révéler Rennes » est une « association de financement électorale » qui porte le nom : « AFE Carole Gandon », et dont les statuts sont ci-joints.

Ceci posé, peut-être savez-vous qu’il est strictement interdit aux candidats, remplaçants ou colistiers d’être membres de l’association de financement créée pour leur campagne électorale.

Mais rassurez-vous : il n’est pas interdit au mari d’une colistière de présider cette association (non, mais…).   😉 😉 😉

S’abonner
Notification pour
guest

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Anne Lang-Bringer
Anne Lang-Bringer
2 années il y a

Entourloupe !

Evelyne Bigot
2 années il y a

Intéressant. Donc, si le compte de campagne de Madame Gandon venait à présenter des irrégularités, ce serait Monsieur Bachelier, premier questeur de l’Assemblée, qui serait inquiété ? Pourvu que tout soit fait dans les règles, et jusqu’au bout, car la partie n’est pas tout à fait terminée, si j’ai bien compris…
En tous les cas, j’en déduis que la questure de l’Assemblée laisse du temps libre…

Patrick Jéhannin
2 années il y a
Répondre à  Evelyne Bigot

Non, non : je parlais bien d’une colistière (n° 53, pour être plus précis), mais pas de la tête de liste, Carole Gandon.