Bas les masques

Download PDF

Carole Gandon a annoncé le 16 mars qu’en raison de la situation sanitaire, elle suspendait immédiatement sa campagne pour les élections municipales et métropolitaines de Rennes.

Et, ce n’est pas vraiment une révélation : le site reveler-rennes.bzh de LREM se révèle également aujourd’hui « suspendu ».    😉

Par ailleurs, à défaut de retrouver mécaniquement son poste de directrice régionale adjointe Bretagne du Groupe Caisse des dépôts, Myriam Abassi (directrice de campagne de la liste Révéler Rennes, accessoirement 61ème et dernière colistière, qui n’avait manifestement aucune raison de faire de vieux os à Rennes) a immédiatement mis fin à sa disponibilité pour réintégrer un emploi d’administratrice civile en instance de ré-affection.

(pour mémoire : le stade rennais n’a pas été sensible à ses attentions)

Jusque là, tout était assez logique.

Mais qu’est-ce qui lui prend, à Carole Gandon, de s’immiscer dans une histoire de masques en ce moment ?…   😉

Je me permets de lui rappeler que le député Florian Bachelier, qu’elle doit bien rencontrer de temps en temps en cette période de confinement, vient de nous demander instamment de comprendre que :

« L’heure n’est vraiment pas à la polémique… /… Non, l’heure est aujourd’hui à la mobilisation générale.
Intégralement. A l’unité de la Nation. Absolument. A la responsabilité de chacune et de chacun. Uniquement. »

Je voudrais en profiter pour faire observer que, de mon côté, si l’heure était vraiment venue de déconfiner nos états d’âme sur la question des masques (professionnels et grand public), j’aurais certainement beaucoup de choses à dire sur les rôles respectifs de l’Etat et des différents niveaux de notre organisation territoriale !…

Mais, en ce qui me concerne, je ne ferais pas mine de contester Nathalie Appéré pour attaquer sournoisement Pierre Breteau (l’allié pour la métropole du concurrent de Carole Gandon pour la ville : Charles Compagnon) subsidiairement secrétaire de l’association des maires d’Ille-et-Vilaine, qui ne se plaint pas du tout des initiatives conjuguées de la ville de Rennes et de la Métropole. Bien au contraire…

4 commentaires

  • Toujours aussi vigilant !
    Etonnant de voir que le nom de domaine « reveler-rennes.bzh » chez OVH est en statut « transférable »…
    La date d’expiration est notée le 15 avril… Si rien n’est fait de leur côté, il tombera en désuétude : 1 mois de délai de rédemption chez OVH avant remise en vente à l’encan.
    Il est donc prêt à être racheté par qui que ce soit… Amateurisme… Ou intégration du fait que la campagne est déjà morte…

    • Avatar Patrick Jéhannin

      De même que reveler-rennes.com, je crois…

      • Effectivement, le « .fr » est lui aussi suspendu…
        Ce n’est pas terrible… Généralement, pour faire ça bien, on met une page « Site en maintenance »… ou un message indiquant que le site n’est pas définitivement fermé… Là rien… Cela voudrait-il dire que plus personne ne s’en occupe ?
        La date anniversaire du renouvellement de propriété du domaine était le 15 avril… Le 15 mai, il faudra retourner voir si le domaine est toujours « actif »… Et, si page blanche, cela voudra dire que le domaine est de nouveau disponible à l’achat pour qui veut…
        Suspense ! ;-))

        • Avatar Patrick Jéhannin

          Il me semble que reveler-rennes.bzh, reveler-rennes.fr et reveler-rennes.com sont à présent prolongés jusqu’au 15 avril 2021.

Tous commentaires ici bienvenus

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.