Quand Carole Gandon prône la transparence

Download PDF

Je vous invite à bien regarder cette image illustrant un article de Vincent Jarnigon, intitulé « Déjeuner secret entre C. Gandon et J-Y Le Drian », qui a été publié par le quotidien Ouest-France le 5 septembre 2018 :

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

S’agissant d’un déjeuner « secret » qui remonte précisément au 25 juillet, voici de surcroît les propos que Philippe Créhange nous a rapportés dans un article intitulé : « Carole Gandon – Pourquoi j’ai rencontré Jean-Yves Le Drian », qui a été publié le même jour par le quotidien Le Télégramme :

Je confirme, mais ce n’est pas une rencontre sur laquelle j’ai souhaité communiquer, ni sur la teneur de nos échanges. C’était un déjeuner individuel et confidentiel.

C’était à votre demande ?

Oui. C’est quelqu’un que je souhaitais rencontrer. Je n’avais encore pas eu l’occasion d’échanger avec lui, nous n’avions jamais vraiment fait connaissance. Et je crois qu’il était important qu’il se fasse une idée de qui je suis.

Vous a-t-il incité à vous présenter à la mairie de Rennes comme il l’avait fait avec Nathalie Appéré en 2014 lors des municipales ?

Il faudra le lui demander. Mais la question de ma candidature ne se pose pas. Ce n’est pas notre tempo ni notre agenda. Elle se posera après les élections européennes.

Pour ma part, ces rappels très factuels m’aident beaucoup à comprendre la très vive réaction de Jean-Yves Le Drian quand il a découvert cette semaine la profession de foi de Carole Gandon, qui n’est rien d’autre qu’une odieuse extorsion de soutien.

Et je comprends encore beaucoup mieux cette réaction lorsque je fais le lien avec l’article qu’Olivier Pérou vient de publier ce 6 mars 2020 sur le magazine « Le Point », dont vous trouverez ici un extrait.

Parodiant l’ineffable Mustapha Laabid, actuellement en quarantaine électorale mais dont le collaborateur parlementaire (Pierre-Yves Ollivier) n’hésite jamais à apparaitre au service de Carole Gandon, je me permettrais bien pour une fois un petit aphorisme    😉

« On a beau se tenir à l’écart, les gens finissent toujours par vous mêler à leurs intrigues. »

Un commentaire

  • Avatar Yann Robig

    On dirati qu’Ollivier pense déjà à récupérer les siège de Mustapha, comme autrefois un autre lorgnait sur le siège de Koffi.

Tous commentaires ici bienvenus

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.