Un truc plutôt plus commode

Le Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine vient d’approuver le changement de statuts et par voie de conséquence les changements d’appellation et de gouvernance du Comité départemental du tourisme (CDT35).

Le préambule de ces nouveaux statuts comporte une grande nouveauté   😉 😉 😉 :

Vous avez bien lu : « Par commodité de lecture, les présents statuts sont rédigés en recourant uniquement au genre masculin. L’utilisation de ce genre doit toutefois être comprise comme se référant au féminin et masculin ».

Il est vrai que l’on imagine mal que les très nombreux membres de cette association (membres de droit, membres associés, membres usagers) se convertissent à l’écriture inclusive comme l’aurait vivement souhaité le Conseil départemental, et qu’il aurait été certainement du plus mauvais effet que par excès de zèle l’écriture inclusive se révèle en définitive aux yeux de tous parfaitement exclusive.

S’abonner
Notification pour
guest

5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
LANG-BRINGER
LANG-BRINGER
3 années il y a

Il est vrai que c’est contraignant cette écriture inclusive ! Je viens de publier un livre et je vous assure que c’est un vrai casse-tête, sans compter que la lecture, personnellement, me gêne lorsqu’elle est ponctuée de .e ou de .es…

https://www.souffledor.fr/economie/2588-la-mixite-creative-9782364291362.html

Maintenant, concernant les textes officiels, il me semble que l’effort pourrait être surmonté parce que les textes impliquent tout le monde ! Ils sont d’une paresse… 😉

Michel Deshayes
Michel Deshayes
3 années il y a

L’écriture inclusive, bof, je ne suis pas fan. Et des féministes convaincues peuvent aussi ne pas l’être j’imagine ? Y a-t-il jamais eu un sondage pour savoir ce que les femmes en pensent d’ailleurs ?
Personnellement , je trouve ça moche, lourd et indigeste….
Peut-être ecrire un paragraphe au masculin et le suivant au féminin ? …..

Michel Deshayes
Michel Deshayes
3 années il y a
Répondre à  Patrick Jéhannin

Pour deux masculins achetés, 1 féminin gratuit, comme en grande surface
Avec des quinzaines commerciales de promotion du féminin, où ce serait l’inverse.
A réfléchir