Audience solennelle de la Chambre régionale des comptes de Bretagne

Download PDF

Sur sa page facebook, François André – député de la 3ème circonscription d’Ille-et-Vilaine que je prends pour un élu sérieux – a relaté hier l’audience solennelle de la Chambre régionale des comptes.

La Présidente « a souligné que la situation financière est plutôt saine en Bretagne, les collectivités locales et leurs organismes étant plutôt vertueux » tandis que le Premier Président de la Cour des Comptes est intervenu de son côté pour nous inviter à « nous interroger sur les moyens et surtout les résultats obtenus pour que l’action publique gagne en efficacité ».

François André conclut logiquement : « en tant que membre de la Commission des finances, je ne peux que souscrire à ces propos »

(mais où est donc passé le Président du Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine, Jean-Luc Chenut ?)

Me souvenant que François André est aussi Conseiller départemental, resté inscrit au groupe Socialistes et apparentés après son ralliement à LREM, je me suis permis de lui poser publiquement la question suivante :

« Concrètement, l’économie attendue du retour aux 35 heures au Département d’Ille-et-Vilaine est-elle conforme à l’estimation de la Chambre régionale des comptes… et sinon, que peut-on espérer ? »

J’attends impatiemment sa réponse.

2 commentaires

  • Lu dans le Télégramme :

    « la chambre régionale des comptes souligne que les collectivités locales bretonnes ont su trouver des « marges de manœuvre pérennes ».

    À savoir, réduire les charges de personnel qui pèsent de 50 à 60 % dans les dépenses de fonctionnement.

    « La pyramide des âges est favorable mais les collectivités locales ont également écouté ce que nous leur disions. À savoir que la durée moyenne de travail des agents de la fonction publique territoriale est souvent inférieure à la durée légale annuelle. Dans les collectivités locales, la durée moyenne effective du temps de travail est de 1 547 heures alors que la durée légale est de 1 607 heures. En faisant évoluer les temps de travail, les départements des Côtes d’Armor et d’Ille-et-Vilaine ont ainsi récupéré des marges de manœuvre intéressantes« .

    © Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/ille-et-vilaine/rennes/cour-des-comptes-un-bon-point-pour-les-collectivites-locales-bretonnes-09-06-2019-12306755.php#7Jx4FhLMEdVKQ15s.99

    Justement : j’aimerais bien connaitre le montant de cette marge de manoeuvre qui n’apparait nulle part dans les documents budgétaires, notamment au chapitre des dépenses de personnel qui évoluent comme à l’accoutumée.

    A quoi a-t-elle déjà servi ?… A quoi va-t-elle encore servir ?…

    Y-a-t’il lieu d’établir un lien avec l’évolution des rémunérations ou/et avec le développement du télétravail ?…

    Comment expliquer que les représentants du personnel se soient si vite et si complètement convertis aux 35 heures ?…

  • C’est bizarre : François André – que je prends pour quelqu’un de sérieux – ne m’a pas encore répondu. 😉

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.