Audience solennelle de la Chambre régionale des comptes de Bretagne

Download PDF

Sur sa page facebook, François André – député de la 3ème circonscription d’Ille-et-Vilaine que je prends pour un élu sérieux – a relaté hier l’audience solennelle de la Chambre régionale des comptes.

La Présidente « a souligné que la situation financière est plutôt saine en Bretagne, les collectivités locales et leurs organismes étant plutôt vertueux » tandis que le Premier Président de la Cour des Comptes est intervenu de son côté pour nous inviter à « nous interroger sur les moyens et surtout les résultats obtenus pour que l’action publique gagne en efficacité ».

François André conclut logiquement : « en tant que membre de la Commission des finances, je ne peux que souscrire à ces propos »

(mais où est donc passé le Président du Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine, Jean-Luc Chenut ?)

Me souvenant que François André est aussi Conseiller départemental, resté inscrit au groupe Socialistes et apparentés après son ralliement à LREM, je me suis permis de lui poser publiquement la question suivante :

« Concrètement, l’économie attendue du retour aux 35 heures au Département d’Ille-et-Vilaine est-elle conforme à l’estimation de la Chambre régionale des comptes… et sinon, que peut-on espérer ? »

J’attends impatiemment sa réponse.

2 commentaires

  • Lu dans le Télégramme :

    « la chambre régionale des comptes souligne que les collectivités locales bretonnes ont su trouver des « marges de manœuvre pérennes ».

    À savoir, réduire les charges de personnel qui pèsent de 50 à 60 % dans les dépenses de fonctionnement.

    « La pyramide des âges est favorable mais les collectivités locales ont également écouté ce que nous leur disions. À savoir que la durée moyenne de travail des agents de la fonction publique territoriale est souvent inférieure à la durée légale annuelle. Dans les collectivités locales, la durée moyenne effective du temps de travail est de 1 547 heures alors que la durée légale est de 1 607 heures. En faisant évoluer les temps de travail, les départements des Côtes d’Armor et d’Ille-et-Vilaine ont ainsi récupéré des marges de manœuvre intéressantes« .

    © Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/ille-et-vilaine/rennes/cour-des-comptes-un-bon-point-pour-les-collectivites-locales-bretonnes-09-06-2019-12306755.php#7Jx4FhLMEdVKQ15s.99

    Justement : j’aimerais bien connaitre le montant de cette marge de manoeuvre qui n’apparait nulle part dans les documents budgétaires, notamment au chapitre des dépenses de personnel qui évoluent comme à l’accoutumée.

    A quoi a-t-elle déjà servi ?… A quoi va-t-elle encore servir ?…

    Y-a-t’il lieu d’établir un lien avec l’évolution des rémunérations ou/et avec le développement du télétravail ?…

    Comment expliquer que les représentants du personnel se soient si vite et si complètement convertis aux 35 heures ?…

  • C’est bizarre : François André – que je prends pour quelqu’un de sérieux – ne m’a pas encore répondu. 😉

Tous commentaires ici bienvenus

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.