Bravo, Madame David

Download PDF

Une fois n’est pas coutume, je tiens à tirer mon chapeau à une conseillère départementale : Claudine David, Vice-présidente en charge de la citoyenneté, de la démocratie participative et des relations avec le monde combattant.

Je le fais parce qu’elle a eu ce matin le courage de suspendre son intervention sur la question de la « démocratie participative – bilan 2018 et perspective 2019 » pour interpeller ses collègues Gaëlle Andro et Didier Le Bougeant… qui ne l’ont même pas entendue puisqu’ils étaient en pleine conversation privée, dans le rang tout juste devant elle.

Le comble est que ces acolytes n’ont pas davantage entendu le Président se fendre sans réelle autorité d’un : « J’appuie cette demande » qui était une demande d’un minimum de respect à l’égard du rapporteur d’une question inscrite à l’ordre du jour.

Ce n’est que le long silence – pesant – qui a alors gagné l’assemblée toute entière qui a fini par faire sortir les deux comparses de leur bulle… sans même qu’ils aient réellement compris ce qui s’était passé.

Enfin, tout est rentré dans l’ordre : l’un est retourné à son journal et l’autre à son smartphone.

On se souvient que l’an dernier déjà, Claudine David avait dû commencer son exposé sur le même sujet par ces mots : « Alors je ne vous forcerai pas à m’écouter, mais je le souhaiterais quand même… » (voir ici)

On comprend bien pourquoi le Conseil départemental n’est pas favorable à la retransmission vidéo de ses séances : c’est tout simplement que cela révèlerait le comportement régulièrement blâmable de plusieurs de ses membres.

Un commentaire

  • Avatar Lang-Bringer Anne

    Je me suis toujours demandée pourquoi on ne se décidait pas à créer des réunions attrayantes au lieu de supporter des bavards qui se rasent, ce dont on ne peut les blâmer !
    Je donne des cours dans ce sens… pour ceux qui seraient intéressés par un renouveau de style dans leurs réunions !

Tous commentaires ici bienvenus

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.