Chacun chez soi, chacun pour soi

Je trouve que le Président du Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine, Jean-Luc Chenut, s’est assez bien sorti de son « Dimanche en politique » diffusé sur FR3 Bretagne ce 12 octobre 2018.

Mais s’agissant de la récente instauration d’une taxe additionnelle à la taxe de séjour, sans concertation aucune – ni avec les professionnels, ni avec les autres collectivités – il me semble avoir fait preuve d’une conception de l’action territoriale pour le moins surprenante…

Robin Durand : Il y a eu assez de concertation ? parce que les professionnels et notamment les communautés de communes disent « on ne nous a pas concertés »

Jean-Luc Chenut : Oui, certes, mais on est dans l’exercice d’une compétence départementale et je dirais que réciproquement quand les communautés de communes ont instauré la taxe à 100 % pour elles, elles n’ont pas consulté le Département sur l’opportunité de le faire. C’est de leur responsabilité et j’en ai pris acte. J’aimerais un petit peu de réciprocité dans ces relations quand on est dans l’exercice d’une compétence départementale.

Quand on se souvient par ailleurs qu’en matière de tourisme, le chef de file est la Région, on voit que la loi NOTRe est bien loin d’avoir réglé la question des compétences partagées entre les collectivités territoriales.

Mais après tout, cela ne fait que 400.000 euros de plus dans le mille-feuilles administratif.

Pour plus de précision : ma précédente contribution (clic)

S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Yann Robig
4 années il y a

400 000 seulement ? ils sont déjà dépensés, non ? entre frais de déplacements, de bouche, de comm’ …