Soirée Info Galléco à Langon du 15 décembre 2017

Download PDF

Ayant repéré sur les réseaux sociaux une invitation à venir « rencontrer des utilisateurs du galléco pour un temps d’information et de discussion » à Langon, vendredi dernier 15 décembre 2017, j’ai pensé qu’il serait intéressant d’aller prendre ainsi le pouls de la monnaie locale au cœur du pays de Redon, c’est-à-dire là où le projet mobilise un peu plus qu’ailleurs dans le département où elle ne rencontre guère de succès.

Au plus fort de la soirée, nous avons été 8… soit 5 adhérents à l’association pour 3 personnes ayant répondu à l’invitation.

Oui… 3 seulement : une dame qui n’a rien dit, un jeune artisan venant de s’installer qui a posé des questions et formulé des observations que j’ai trouvées très pertinentes, ainsi que votre serviteur qui a fini par nourrir la contradiction.

Les quelques petites vidéos qui ont été projetées pour susciter les prises de parole m’ont laissé pantois : la première était principalement à la gloire de la Sonantes (la monnaie exclusivement numérique nantaise et son système de Barter, qui sont actuellement en pleine déconfiture), une autre sur une monnaie locale d’Amérique du sud censée prouver et donc convaincre que les monnaies locales sont de nature à susciter la création de milliers d’emploi… etc…

J’ai noté :

  • une relation au Département qui me paraît exécrable pour des particuliers qui se prétendent citoyens, puisqu’il a été soutenu qu’après tout, même si la collectivité pouvait être accusée d’avoir jeté de l’argent par les fenêtres pour ce projet, elle en jette tellement d’autre par les fenêtres et tellement davantage pour tant d’autres projets aberrants que c’est seulement tant mieux pour le galléco qui en aura bien profité… et le reste on s’en moque
  • un considérable déficit d’information, à ce point qu’une adhérente qui figure parmi les personnes les plus actives et les plus impliquées du département depuis l’origine du projet, m’a fait remarquer qu’à l’évidence je disposais d’énormément plus d’informations qu’elle-même
  • une nette opposition à ce qui est entrevu de ce que serait le nouveau projet galléco :
    • nonobstant la projection de la vidéo sur la Sonantes projetée en début de soirée par un maître de cérémonie aveuglément acquis à tout et à n’importe quoi pourvu que ça parle de monnaies locales, une forte aversion de ma plus proche voisine – manifestement la plus réfléchie des participants – pour ce type de monnaie
    • de grosses interrogations sur la perspective de numérisation, qui est peut-être une priorité du département pour sauver son projet, mais qui n’est pas la leur, à eux qui sont attachés à la dimension pédagogique de la monnaie papier
    • un rejet du rôle très restrictif devant être assigné à l’association Galléco à l’avenir, puisque limité à la promotion du projet auprès des particuliers, à l’exclusion de la gestion de la monnaie et de l’animation du réseau des prestataires

Bref : j’ai constaté un abîme entre la « vue d’en haut » et la « vue d’en bas » !…

Pour aller beaucoup plus loin : télécharger toutes mes contributions à l’évaluation du galléco (13 Mo)

Laisser un commentaire