Alors, ça vient ?…

Download PDF

Je commente ci-dessous (en noir) des extraits (bleus, en italique) du rapport de présentation à la Commission permanente du Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine d’une question relative au financement du Galléco, le 28 août 2017 :

Une étude approfondie sur le modèle économique, numérique, juridique, monétaire va être réalisée dans l’objectif de valider le projet pour la fin de l’année.

Tout porte à croire qu’aucune des collectivités territoriales impliquées dans l’étude de faisabilité de la mutation du galléco ne dispose de cette étude à ce jour, puisqu’aucune d’entre elles – légalement tenues de communiquer les documents qu’elles détiennent – n’a été en mesure de me la transmettre (j‘évoque là très précisément le Département d’Ille-et-Vilaine, Rennes Métropole et Brest Métropole que j’ai sollicités).

J’ajoute sur la foi du dernier comité de pilotage du « nouveau projet » que cette étude de faisabilité a été confiée à la Sonao, filiale du Crédit municipal de Nantes, et que celle-ci a mis la clé sous la porte le 29 novembre dernier.

La restructuration des activités de l’association a été engagée et s’est notamment traduite par la décision de procéder au licenciement des salariés, de manière échelonnée sur l’année afin de préparer la transition et former les bénévoles.

Il ne m’appartient pas d’évoquer publiquement des situations professionnelles individuelles, mais je crois savoir qu’à l’heure actuelle l’un des deux salariés n’a pas été licencié.

Les statuts de l’association ont été modifiés lors de l’Assemblée générale du 27 juin dernier, pour redéfinir les finalités de l’association et sa gouvernance.

Contrairement à ce qui est indiqué là, et comme en témoigne la comparaison des statuts du 27 juin 2017 avec les statuts du 12 mai 2015 (ci-joints), les finalités de l’association n’ont à ce jour en rien été redéfinies : absolument en rien.

Statuts_Galleco_juin_2017           Statuts_Galleco_Mai_2015

Les conditions de la poursuite d’un soutien du Département à l’association dans sa nouvelle configuration seront examinées d’ici la fin de l’année dans la perspective du budget 2018 et au regard du nouveau projet associatif.

Aucune assemblée générale de l’association Galléco – qui doit être programmée au moins 10 jours à l’avance – ne pouvant à l’évidence se tenir d’ici la fin de l’année, l’association ne risque pas d’adopter un nouveau projet associatif dans le temps imparti.

Pour aller beaucoup plus loin : télécharger toutes mes contributions à l’évaluation du galléco (13 Mo)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.