Richard Ferrand : un petit cachotier ?

Download PDF

A la faveur d’une information qui me parvient d’un honorable correspondant (que je remercie), je découvre que – simultanément à l’exercice de ses fonctions de Vice-Président du Conseil général du Finistère et de Directeur Général des Mutuelles de Bretagne – Richard Ferrand a exercé un mandat de contrôleur de gestion auprès du puissant Groupement d’intérêt économique MUTOPTIC du 16 décembre 2003 au 27 mars 2010.

Force est de constater que Richard Ferrand a purement et simplement omis d’en faire état dans sa « déclaration d’intérêts et d’activités » auprès de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, comme il se devait de le faire au moment où il a pris ses fonctions de député.

Simple nouveau petit trou de mémoire ou véritable cachotterie ?

J’informe le Président de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, ainsi que deux des associations agréées dans le domaine de la lutte contre la corruption et les conflits d’intérêts : Anticor et Transparency International, en souhaitant qu’elles en saisissent elles-mêmes le Procureur de la République de Brest avant la fin de l’enquête préliminaire qui a été ouverte le 1er juin.

Pour aller plus loin… Richard Ferrand : toute une histoire http://wp.me/p6EXHi-4Lz

4 commentaires

Laisser un commentaire