Un homme peut en cacher un autre

Download PDF

A propos de l’affaire Ferrand, le porte-parole du gouvernement – Christophe Castaner – a déclaré sur RTL :

« Ce sont des actes légaux passés par un homme à titre privé à un moment où il n’était pas en politique… C’est compliqué parce qu’aujourd’hui, s’il avait été homme politique et qu’il avait pesé de sa fonction d’homme politique pour garantir ce choix là en faveur de sa compagne, je serais le premier à le dénoncer, mais ça n’est pas le cas, il n’était pas parlementaire à ce moment là, il était directeur d’une mutuelle »

Comme on peut le vérifier sur leur site internet, les Mutuelles de Bretagne se définissent comme une entreprise d’économie sociale et solidaire.

Or à l’époque de la création de la SCI SACA par sa compagne aux fins d’acquérir et de louer des locaux aux Mutuelles de Bretagne, Richard Ferrand – qui en était le Directeur général  – n’en était pas moins le Vice-Président du Conseil général du Finistère en charge de l’économie sociale et solidaire.

Mais, il ne faut pas voir le mal partout : tout cela n’a certainement rien à voir,  mais alors strictement rien à voir.

Pour aller plus loin… Richard Ferrand : toute une histoire http://wp.me/p6EXHi-4Lz

 

Laisser un commentaire