De la sincérité du Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine

Download PDF

Le Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine s’est penché ce matin sur la question de la démocratie participative.

Je cite Claudine David, Vice-Présidente en charge de la citoyenneté, de la démocratie participative et des relations avec le monde combattant, de laquelle j’ai aperçu quelques tweets :

  • Nous avons réaffirmé cette volonté puisque la démocratie participative est le premier principe d’action du projet de mandat 2016-2021
  • L’objectif est double : favoriser l’empowerment des citoyens et améliorer la qualité de nos politiques publiques
  • L’idée c’est que chaque Bretillien.ne puisse s’approprier les enjeux départementaux et participer à la construction des solutions

« En même temps », j’observe que cette question, à la présentation de laquelle j’avais  fermement l’intention d’assister cet après-midi puisqu’elle était inscrite à l’ordre du jour de cet après-midi, a finalement été traitée… ce matin.

Ce n’est pas la première fois que je suis confronté à ce genre de problème, loin de là.

Quand on sait qu’il n’y a pas d’enregistrement et donc pas de replay vidéo, pas même d’enregistrement audio mis en ligne, et que les compte-rendus – qui ne sont pas publiés – ne sont jugés communicables qu’au bout d’environ 6 mois aux seules personnes qui en font explicitement la demande.. on mesure la sincérité de nos élus.

J’ajoute que le Conseil départemental est réputé se réunir aujourd’hui et demain de 9h00 à 20h00, mais qu’il m’étonnerait bien qu’il n’en ait pas terminé dès demain midi… comme d’hab’.

Celles et ceux qui – comme moi – souhaiteraient assister aux débats (si débats il y a) concernant le compte administratif 2016, la première décision modificative 2017,  les indemnités de fonction des conseillers départementaux (tiens, tiens…), ou encore le rapport d’observations définitives de la Chambre régionale des comptes de Bretagne sur la gestion du Département au cours des exercices 2012 et suivants, feraient peut-être bien de prévoir leur matinée plutôt que leur après-midi.

Et en tous cas de ne pas se fier à ce qui est écrit sur le site ille-et-vilaine.fr, à savoir que les ordres du jour y sont actualisés au jour le jour, parce que ce n’est jamais fait.

3 commentaires

  • MARTIN Daniel

    Je ne savais pas qu’en « Bretillie » existait une novlangue, bien que je me souvienne avoir évoqué G.Orwwell et son roman 1984 lorsque MM Tourenne et consorts invoquaient la démocratie pour nous imposer certain « gentilé ».

    L’élue vice-présidente qui semble attachée à ce gentilé veut favoriser l’empowerment des citoyens : que veut-elle dire par là ?

    Ne peut-elle s’exprimer en français ou à défaut en gallo?… ce qui ferait plus couleur locale et moins « bobo » rennais qui se pique de parler la langue des « start up » !

    Par ailleurs, elle écrit : « l’idée c’est que chaque Bretillien NE puisse s’approprier…« .

    La négation est elle accidentelle ou relève-t-elle du lapsus ?…

    Daniel MARTIN

  • Apparemment, les questions qui devaient être traitées demain matin ont été traitées cet après-midi.

    Mais à part ça, si les séances sont publiques… c’est pour que l’on puisse assister aux débats qui nous intéressent.

    Cherchez l’erreur.

Laisser un commentaire