Une petite quinzaine de bon temps ?

Download PDF

Cette année, mes précédentes recherches de co-équipier de voyage n’ont pas rencontré un grand succès.

Il est vrai que je souhaitais partir pour 6 semaines minimum avec un même co-équipier de bout en bout, en voiture, une nouvelle fois en direction des pays de l’est via la Moldavie, plus ou moins loin, de préférence à partir du mois de septembre et que ces contraintes sont objectivement assez sélectives.

J’en suis venu à voir les choses autrement : je fractionne.

Je me réserve schématiquement la 1ère quinzaine de septembre pour un séjour « perso » en Moldavie, organisé autour d’une cérémonie de mariage à laquelle je suis invité.

Je recherche désormais en conséquence :

  • un co-équipier de voyage jusqu’à Chisinau, pour un voyage itinérant au cours de la 2ème quinzaine du mois d’août, par un chemin à convenir, susceptible de traverser la Tchéquie, ou/et la Slovaquie ou/et la Hongrie ou/et la Roumanie, voire la Pologne ou/et le sud ouest de l’Ukraine… disons pour simplifier via l’Europe centrale, où il y a tant de choses à voir et à faire
     
  • un co-équipier de voyage depuis Chisinau (ou Bucarest éventuellement), pour un voyage itinérant au cours de la 2ème quinzaine du mois de septembre, par un chemin à convenir, susceptible de traverser la Roumanie ou/et la Serbie, ou/et la Bosnie, voire la Bulgarie ou/et le Kosovo par exemple (je suis très ouvert), mais à coup sûr la Croatie eu égards aux bains de mer à cette délicieuse époque… disons pour simplifier via les Balkans, où il y a tant de choses à voir et à faire.  😉

Ce co-équipier devra donc prévoir un aller ou un retour par tout moyen à sa convenance (en s’y prenant bien, on doit pouvoir trouver un billet d’avion aux alentours de 150 euros).

Je connais tous ces pays pour être allé une douzaine de fois en Moldavie par ces divers chemins, et je dispose d’un 4×4 intermittent pour ne rien rater en chemin.

Ce sont des destinations peu onéreuses (voire vraiment très-très peu onéreuses en Ukraine, en Moldavie, en Serbie ou en Bosnie, par exemple) et on partage les frais en fonction des moyens.

Cela représente donc à minima une (ou deux) petite(s) quinzaine(s) de bon temps.

Mais, dernière hypothèse pour les plus audacieux, que j’hésite à évoquer pour ne pas trop compliquer les choses : je ne suis pas opposé à pousser plus loin que la Moldavie à partir du 10-12 septembre si cela peut intéresser quelqu’un.

patrick.jehannin@gmail.com

Laisser un commentaire