Gallécopain un jour, Gallécopain toujours

Download PDF

Au cours du « forum de l’Economie Responsable et Locale » organisé ce jeudi 13 Avril 2017 par les étudiants de l’IEP de Rennes, un représentant de l’association Galléco a indiqué que près de 2.000 citoyens se sont engagés dans le réseau depuis l’origine du projet, qui date de la création de l’association il y a maintenant 4 ans.

Ceci rejoint les derniers chiffres publiés par l’association elle-même, qui revendique 1.741 + 158 = 1.899 adhérents à fin février 2017 (cf le compte-rendu du dernier conseil des collèges).

Mais c’est également révéler au grand jour que l’association n’a cessé toutes ces dernières années de berner scandaleusement l’opinion en même temps que les décideurs.

En effet, dans tous les documents qu’elle a publié, l’association a volontairement fait passer le nombre cumulé des adhésions depuis l’origine du projet pour le nombre de ses adhérents, qui – eux – doivent nécessairement être à jour de leur cotisation.

Et il est clair que l’on ne saurait apprécier la croissance du réseau, et donc la vitalité du projet sans prendre en considération toutes les personnes qui, à un moment ou à un autre ces dernières années, n’ont pas souhaité renouveler leur adhésion… tant il est vraisemblable qu’elles sont très nombreuses.

Cette tricherie est inacceptable.

Les statuts prévoient explicitement que ne « sont considérés comme membres Citoyens que les personnes physiques s’engageant à utiliser le Galléco et s’acquittant de la cotisation annuelle » (article 8), raison pour laquelle les instances ne sont pas appelées à constater d’autres retraits que par le décès, la démission, ou la radiation dans le cas où un membre nuit aux intérêts de l’Association ou lorsque ses actes sont en contradiction avec les buts que l’Association s’est donnée (article 9).

Pour aller plus loin : télécharger ma contribution à l’évaluation du galléco (11 Mo)

Un commentaire

  • De: patrick.jehannin@gmail.com
    Objet: Forum de l’économie responsable et locale de l’IEP de Rennes
    Date: 15 avril 2017 à 15:57:33
    À: Mmes et MM les Conseillers départementaux
    CC: Mme la Maire de Rennes, Monsieur le Président de Rennes Métropole, Monsieur le Président de la Région Bretagne

    Monsieur le Président du Conseil départemental, Madame la Conseillère départementale, Monsieur le Conseiller départemental,

    Au « Forum de l’Economie Responsable et Locale », organisé ce jeudi 13 Avril 2017 par les étudiants de l’IEP de Rennes, l’un des deux représentants de l’association Galléco a précisé que près de 2.000 citoyens se sont engagés dans le réseau Galléco depuis l’origine du projet, qui date de sa création le 21 mars 2013, il y a maintenant 4 ans.

    Ceci fait directement écho aux chiffres régulièrement publiés par l’association elle-même… et pour les derniers, de ceux qui découlent notamment du rapport d’activité 2016 ainsi que du compte-rendu du Conseil des collèges du 6 mars 2017 (1.899 à fin février).

    Et ceci confirme à l’évidence ce que je suspectais de très longue date : l’association a toujours volontairement fait passer le nombre cumulé des adhésions depuis l’origine du projet pour le nombre de ses adhérents, qui – aux termes de ses statuts – doivent nécessairement être à jour de leur cotisation.

    On ne peut évidemment que constater une constante progression, mais cette tricherie est particulièrement inacceptable.

    Il est clair en effet que l’on ne saurait apprécier la croissance du réseau, et donc la vitalité du projet, sans prendre en considération toutes les personnes qui – à un moment ou à un autre, ces dernières années – n’ont pas souhaité renouveler leur adhésion qui est annuelle.

    D’autant qu’il est plus que vraisemblable qu’elles soient très nombreuses.

    Je profite enfin de ce courriel pour livrer à votre réflexion quelques uns des messages qui ont été délivrés par les représentants de l’association Galléco à l’occasion de ce forum :

    « Le galléco, c’est l’exemple typique de ce qu’il ne faut pas faire »
    « C’est tout sauf une monnaie citoyenne »
    « A l’origine, c’est un acte politique… une illumination d’élus »
    « Le Département se désengage… ce serait du fait de la loi NOTRe ; je ne sais pas si c’est une excuse »
    « On ne sait pas comment ça va tourner, mais ce n’est pas parce que ça a commencé… que ça doit continuer »
    « Une monnaie locale, ça ne veut rien dire : l’euro est une monnaie locale à l’échelle mondiale »
    « Aujourd’hui… l’impact sur l’emploi, ou sur le chiffre d’affaires des entreprises du réseau : il est nul »

    Soyez assuré(e)s de toute ma considération.

    Patrick Jéhannin

    PS : de manière plus générale, ma contribution à l’évaluation du galléco, maj au 15 avril 2017

    Copie :

    Madame la Maire de Rennes
    Monsieur le Président de Rennes Métropole
    Monsieur le Président de la Région Bretagne

Laisser un commentaire