Donner un ancrage territorial et citoyen au financement de l’économie

Download PDF

Les étudiants de l’Institut d’études politiques de Rennes ont organisé ce Jeudi 13 Avril 2017 un « forum de l’Economie Responsable et Locale ».

J’ai assisté à la rencontre intitulée « Donner un ancrage territorial et citoyen au financement de l’économie » qui était proposée par l’association Galléco, représentée par deux de ses adhérents parmi les plus impliqués.

Si je fais abstraction d’une étoile filante, l’association Galléco a réussi à intéresser au total : 8 étudiants, 2 membres d’une association d’innovation sociale dont la création a été publiée au J.O. du 11 février dernier… et moi-même.

Fidèle à mon habitude, et bien qu’il y aurait eu très largement matière à contester certains propos, je me suis bien gardé de perturber les échanges. Et en me limitant à ce qui rejoint mes appréciations, je vous livre ici un florilège de ce que j’ai entendu dans la bouche des représentants de l’association :

« Le galléco, c’est l’exemple typique de ce qu’il ne faut pas faire »

« C’est tout sauf une monnaie citoyenne »

« A l’origine, c’est un acte politique… une illumination d’élus »

« Le Département se désengage… ce serait du fait de la loi NOTRe ; je ne sais pas si c’est une excuse »

« On ne sait pas comment ça va tourner, mais ce n’est pas parce que ça a commencé… que ça doit continuer »

« Une monnaie locale, ça ne veut rien dire : l’euro est une monnaie locale à l’échelle mondiale »

« Aujourd’hui… l’impact sur l’emploi, ou sur le chiffre d’affaires des entreprises du réseau : il est nul »

… (j’en passe, et des meilleures)

« En revanche, l’outil est là »

En ce qui concerne l’ancrage territorial, on nous a bien expliqué qu’il était illusoire de décréter un territoire (comme par exemple celui du Département, puisque le Galléco est une monnaie à vocation départementale) : « ce qui ne marche pas ici… comme à Fougères, peut très bien marcher là… comme à Redon, où précisément ça marche à cheval sur 3 départements »… ce à quoi j’ajoute : sur 2 régions.

A noter aussi qu’il n’a pudiquement pas été question de Rennes, du pays de Rennes, ou de Rennes Métropole… et pour cause : tout reste à démontrer.

J’ajoute qu’on a bien senti que le sujet de la monnaie numérique censée être lancée le 21 septembre prochain et de son ancrage territorial aurait visiblement bien embarrassé tout le monde : la Région Bretagne ?… administrative ou historique ?…

De même que le sujet du financement de l’économie locale réputée vertueuse : quid du partenariat avec l’association Présol qui est resté et restera probablement purement velléitaire ?…

Pour ma part, je souhaite simplement faire observer à ce stade que ces propos ont été tenus par une association qui a bénéficié en 4 ans de 339.500 + 40.000 = 379.500 euros de subventions de fonctionnement départementales, et de biens d’autres contributions que j’ai déjà eu l’occasion d’identifier, qui permettent d’évaluer l’apport des contribuables locaux aux environs de 500.000 euros jusqu’à présent.

J’ajoute enfin que je suis un peu surpris qu’il ait été indiqué qu’après le départ d’un des deux salariés de l’association, il ne restait plus que… « notre Présidente » (soit en l’occurrence, la « directrice » salariée !…)

A la décharge de l’auteur-e (?) de cette bévue, elle a quand même pris soin de préciser sur plusieurs sujets (mais pas sur celui-là) qu’elle n’était pas sûre de ce qu’elle disait…

Elle a plusieurs fois bien fait.     😉

Pour aller plus loin : télécharger ma contribution à l’évaluation du galléco (10,8 Mo)

 

Laisser un commentaire