Le mystérieux assistant de Marcel Rogemont

J’ai précédemment fait observer ICI que le député Marcel Rogemont avait pour assistant parlementaire le secrétaire de la section PS de Saint Gilles, Trésorier adjoint du conseil fédéral, élu municipal dans sa circonscription législative, également élu comme lui-même au Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine.

Dans la liste des collaborateurs que l’Assemblée nationale a publiée la semaine dernière, j’observe à présent que Marcel Rogemont s’est attaché les services d’un autre assistant parlementaire dont il n’a jamais fait mention sur son site internet.

Il s’agit du secrétaire de la section Rennes Nord-Est du PS, qui est également secrétaire du comité de coordination des sections PS de Rennes, que l’on voit ci-dessous présenter ses voeux aux militants l’année dernière aux côtés de Nathalie Appéré, juste avant de se faire embaucher :

Si l’on voulait alimenter une suspicion de détournement des fonds de l’Assemblée nationale au profit d’un parti politique, je pense que l’on ne s’y prendrait pas autrement.

S’abonner
Notification pour
guest

5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Genevieve Cadic
Genevieve Cadic
5 années il y a

Ras le bol… ils nous prennent pour des cons… ça a du être toujours comme ça mais on ne le savait pas…

JB Courso
JB Courso
5 années il y a

Plus c’est gros plus ça passe… Là où il n’y a pas de plaignant, il n’y a pas de coupable…

Cataphi
Cataphi
4 années il y a
Répondre à  Patrick Jéhannin

Je tombe par hasard sur ce sujet. Quelle malhonneteté intellectuelle. Un député peut avoir autant de stagiaires qu’il veut tant qu’il ne dépasse pas la dotation prévue dans ce sens et que le travail est effectif. J’ai travaillé pour lui 4 ans avec mon collègue Ludovic Coulombel qui était bien présent à la permanence rennaise ou à Paris et qui travaillait bien au-delà des 35 heures légales. Il y avait également une collaboratrice à Paris. Les salaires étaient corrects et ne dépassaient pas l’enveloppe de l’assemblée nationale.
Assez de ces commentaires TOUS POURRIS propos de café du commerce nullement fondé.