Respirons… un bon coup

Download PDF

Un peu de pub :

Vous trouverez ci-dessous copie du courrier suivi qu’en conséquence j’adresse ce jour à :

  • M. le Directeur de la cohésion sociale et de la protection des populations d’I&V
  • M. le Directeur régional des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi en Bretagne
  • M. le Directeur régional des finances publiques de la Région Bretagne et du Département d’Ille-et-Vilaine
  • M. le Secrétaire général de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution

En fin d’année dernière, j’avais signalé à la DDCSPP 35 ainsi qu’à la DIRECCTE de Bretagne les prétentions d’utilisation exclusive du galléco au cours du dernier « Festival Scarabio ».

Je vous informe aujourd’hui qu’à propos du prochain salon « Respire la vie » qui va se tenir à Rennes du 10 au 12 février 2017, l’association Galléco communique actuellement sur le fait que : « comme pour le dernier Scarabio et le salon Ille et Bio, il sera proposé à tous les stands d’accepter les Gallécos le temps du salon » (voir au verso un extrait de son site internet).

Or, vous savez qu’en raison des dispositions législatives et règlementaires concernant les monnaies locales complémentaires, l’utilisation de ce titre est réservée aux adhérents à l’association Galléco à jour de leur cotisation annuelle, association qui – en ce qui concerne les professionnels – n’accepte à ce jour que « les structures basées en Ille-et-Vilaine et celles du Pays de Redon Bretagne sud basées dans le Morbihan ou la Loire Atlantique ».

Je souhaiterais donc savoir si du 10 au 12 février 2017, il peut être fait exception aux obligations d’être basé sur ces territoires et d’adhérer à l’association pour « accepter les gallécos le temps du salon », comme l’association Galléco entend le proposer à chacun des exposants.

Je précise, sur la base des inscriptions effectuées le 19 janvier 2017, que seuls environ ¼ des exposants basés sur le territoire de la monnaie adhèrent aujourd’hui à l’association Galléco et qu’ils ne représentent qu’environ 5 % de la totalité des exposants de ce salon, qui ont généralement leur siège ailleurs en France quand ce n’est pas à l’étranger.

J’ajoute que, si la réponse à cette question de l’acceptation d’un titre de monnaie locale complémentaire par tous les stands le temps d’un salon ne concerne à Rennes qu’environ 200 exposants (en 2016 : 210 exposants – 12.500 visiteurs), elle intéresse plus largement les 4.400 exposants et 400.000 visiteurs (chiffres 2016) des salons organisés par « Spas Organisation », qui se présente comme étant le plus grand organisateur en France de Salons grand public et professionnel dédiés au Bien-être, au Bio, à la Santé au naturel et au Développement Durable.

Je serai donc très attentif à votre réponse.

Vous en remerciant bien vivement par avance, je vous prie d’agréer, Monsieur le Directeur, l’expression de ma considération distinguée.

Patrick Jéhannin

Pour aller plus loin : ma contribution à l’évaluation du galléco

Laisser un commentaire