La foule des grands jours

Download PDF

Dans le cadre de la 9ème édition du mois de l’économie sociale et solidaire, j’ai assisté hier soir à la présentation du partenariat Présol/Galléco, qui avait fait l’objet depuis plusieurs semaines d’une importante opération de communication sur les sites de ces associations ainsi que sur l’ensemble des réseaux sociaux.

Je n’étais pas tout seul : nous étions… 2.

Car il y avait aussi un tout jeune homme, sans doute plein de bonne volonté mais un peu paumé, qui a d’abord tenté de se présenter comme étant bénévole auprès de l’association Présol avec laquelle il n’avait pas encore pris contact, avant de reconnaître qu’il était venu assister à la réunion en simple observateur. C’était franchement touchant…

Je peux témoigner du dépit des organisateurs et je ne voudrais pas manquer de leur tirer mon chapeau pour avoir su rester dignes.

Car ils étaient 5.

  • 2 du côté Présol : le président bénévole et une salariée (recrutée la veille)
  • 2 du côté Galléco : un co-président bénévole et une salariée (la directrice)
  • 1 salarié (recruté le matin) par l’association prêtant la salle et le matériel vidéo

Manque de chance, il n’a pas été possible de faire fonctionner le matériel vidéo qui avait été prévu pour la présentation. Il y a des jours comme ça…

Je reviendrai bien entendu sur le fond, mais en ce qui concerne la forme : la réunion a été assez surréaliste puisqu’elle s’est joyeusement terminée au crémant… et je dois dire que nous n’avons pas manqué parce qu’il avait été prévu plus de bouteilles qu’il y a eu de participants, toutes catégories confondues.

La directrice de l’association à laquelle je n’ai pas omis de rendre un hommage professionnel tant je trouve qu’elle a du mérite à porter ce projet (je ne mélange pas tout), n’en est pas revenue que nous puissions trinquer ensemble.

Il est vrai que c’était pour le moins assez cocasse.   😉

partenariat_presol_galleco

Pour aller plus loin : ma contribution à l’évaluation du galléco (102 articles – 175 pages – 6,5 Mo)

 

Laisser un commentaire