Traversée de l’Ukraine

Download PDF

Sur mon chemin, j’ai vu quelques grandes routes, mais sitôt que l’on s’en écarte un peu, on ne peut pas dire que les autres soient toujours en parfait état…

route3

Là, ça va encore… j’en ai pris de bien pires  sur des dizaines de kilomètres.

En contre-partie, en cette saison, on roule souvent dans un décor fastueux :

route_s2

Je pourrais déposer quantité de photos d’églises dont les dômes rutilants surgissent de partout, mais ceci n’est pas un carnet de voyage…   😉

Je vous montre seulement que, bien davantage encore que chez nous, le mélange des genres est la règle :

conjugaison

Je note au passage que personne ne semble comprendre pourquoi cette fois-ci on traverse les Carpates dans ce sens là…

autre_sens2

Pas même les canards et les oies, qui vont nous manquer…

autre-sens

A l’approche de la frontière entre l’Ukraine et la Slovaquie, enfin quelques dizaines de kilomètres avant, on sent déjà monter la pression :

stop2

Quant à la sortie, elle a été un peu laborieuse parce qu’au cours d’une fouille très poussée que je n’hésite pas à qualifier de bestiale, effectuée par un cerbère à l’allure franchement malsaine, il m’a fallu faire mine d’abandonner les deux boites de Tramadol (prohibé en Ukraine) que j’avais emportées par précaution, pour obtenir que l’on me fiche enfin la paix.

J’avais bien une ordonnance de Biprétérax, mais je n’en avais pas pour le Tramadol que je n’utilise d’ailleurs que très exceptionnellement.

Calmant le jeu, la policière a tenté de me faire acheter du champagne au duty free – juste derrière – pour arroser sa complaisance. Ne me demandez pas si c’était pour elle ou pour le douanier avec lequel elle a fait messe basse, elle ne me l’a pas précisé !…

J’ai ponctué les échanges en roumain par un retentissant : « nu corruptie !!! », que tout le monde a bien compris avant de déguerpir.

PS : aussitôt après, on a regagné l’heure que l’on avait perdu à l’aller, comme quoi il ne faut jamais désespérer !…   😉

*****

Et maintenant, on roule…

Petit résumé des épisodes précédents :

Quand faut y’aller, faut y’aller… http://wp.me/p6EXHi-41q
En route pour la Bordurie http://wp.me/p6EXHi-421
Moi ça va bien, et vous ça va ?… http://wp.me/p6EXHi-42i
Coucou , c’est nous !… http://wp.me/p6EXHi-42H
Rentrons dans les terres http://wp.me/p6EXHi-433
En direct de Tuzla http://wp.me/p6EXHi-436
De Bosnie en Serbie http://wp.me/p6EXHi-43L
Et nous voici en Roumanie http://wp.me/p6EXHi-44n
Traversons les Carpates http://wp.me/p6EXHi-44O
Quelques nouvelles du front http://wp.me/p6EXHi-452
Un petit coucou d’Ukraine http://wp.me/p6EXHi-46o
Ici Серий http://wp.me/p6EXHi-46I
O
n ne peut pas être partout http://wp.me/p6EXHi-46V

 

Laisser un commentaire