On n’est jamais si bien servi que par soi-même

Download PDF

L’association Galléco sollicite les internautes depuis le début de l’année par voie de formulaire, afin de savoir dans quels nouveaux commerces ils aimeraient utiliser la « monnaie » qui doit sauver l’économie locale en même temps que la planète.

En janvier, l’enquête a été ciblée sur les boulangeries du département : une boulangerie avait ainsi été plébiscitée par 4 votants, talonnée par 3 boulangeries concurrentes qui avaient sauvé l’honneur grâce au vote de 2 internautes chacune.

Oh, le bel enfumage
Galléco nous roule dans la farine

En février, l’enquête avait concerné les boucheries-charcuteries : l’honneur avait été sauf, puisqu’une boucherie-charcuterie avait réussi l’exploit de décrocher… une voix.

Le galléco bat des records de popularité

En mars, l’enquête avait visé les couturières/couturiers : on se souvient que la gagnante avait caracolé en tête du palmarès avec également… une voix.

Le galléco surfe dans les sondages

En avril, le champ de l’enquête a été étendu à tous les types de commerces, et je constate ce 27 avril 2016 aux alentours de 19h00, que c’est pour l’instant une boutique d’habillement qui remporte la mise, avec… une voix.

Mais, attention, pas n’importe laquelle non plus, puisque c’est la voix du co-Président « citoyen » de l’association Galléco.

En personne…

enquetes

Il faut parfois savoir mouiller la chemise…  😉

Pour aller plus loin : ma contribution à l’évaluation du galléco

2 commentaires

Laisser un commentaire