Galléco : un ultime rappel

Download PDF

Encore une fois contraint de mendier une information qui est pourtant due :

De: patrick.jehannin@gmail.com
Objet: Galléco
Date: 12 avril 2016 16:16:35
À: bernard.marquet@ille-et-vilaine.fr
Cc: jean-Luc.chenut@ille-et-vilaine.fr

Monsieur le Vice-Président,

En réponse à une demande que j’ai formulée le 18 novembre, vous m’avez indiqué par courrier du 21 décembre 2015 :

  • que le second bilan prévu au titre de la convention avec l’association Galléco avait été reporté de quelques mois pour être désormais calé « sur l’année civile»
  • que la production de ce bilan avait été « demandée pour le début de l’année 2016»
  • et que ce bilan me serait communiqué « sans nouvelle démarche de votre part, dès sa réception par le Département».

Nous voici mi avril, et – en dépit de mon rappel en date du 12 mars 2016 – je suis sans nouvelle aucune depuis l’engagement que vous aviez pris il y a bientôt 4 mois.

Je sais comme vous-même parfaitement distinguer le nécessaire bilan établi par l’association, de l’indispensable évaluation commandée par le Département.

Je sais comme vous-même que le bilan doit obligatoirement précéder l’évaluation.

Je connais comme vous-même les délais prévus dans le cahier des charges, et je ne vous apprends pas que le silence ne fait qu’alimenter de légitimes interrogations.

Je vous avoue que je suis véritablement peiné chaque fois que je dois mendier une information qui existe, et que je suis contraint de rappeler qu’au bout de 30 jours, le silence de l’administration constitue un refus implicite de communication.

C’est une simple question de citoyenneté.

Je patiente encore quelques jours.

Soyez assuré de toute ma considération.

Patrick Jéhannin

Laisser un commentaire