Bruno Retailleau traîne des pieds

Download PDF

On se souvient que Bruno Retailleau, Président du Conseil régional des Pays de la Loire, a lancé le 4 février 2016 une pétition pour l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, accompagnée d’une campagne de communication d’un coût de 60.000 euros.

Le site paysdelaloire.fr et la page dédiée petitionzad.paysdelaloire.fr ayant été la cible d’un piratage le 8 février dernier, Bruno Retailleau avait le jour même indiqué via différents média que la procédure serait « contrôlée par huissier » et qu’une plainte serait « déposée très rapidement. »

Bruneau Retailleau a remis cette pétition au Premier Ministre, Manuel Valls, un mois plus tard : le 9 mars 2016, et publié à cette occasion un communiqué de presse dans lequel il déclare : « Comme je m’y étais engagé, le résultat est en cours de vérification par un huissier dûment mandaté et le Conseil régional rendra publique son attestation. »

Cette attestation semble difficile à établir puisque ce 26 mars 2016, nous l’attendons toujours.

De mon côté, par courrier recommandé qui lui est parvenu le 10 mars 2016, j’ai sollicité de Bruno Retailleau communication :

  • d’une part du « récépissé de dépôt de plainte »
  • d’autre part « du (ou des) constat(s) d’huissier(s) qui a (ont) été opéré(s) à propos de cette pétition »

accompagnés d’’une copie de leurs éventuelles pièces jointes.

Trois précautions valant mieux qu’une en certaines circonstances, j’ai pris soin d’en adresser par ailleurs copie :

  • d’une part au correspondant de la CADA à l’Hôtel de Région, par courrier suivi
  • d’autre part au Pôle courrier du Conseil régional, qui m’a dit avoir transmis mon message au service compétent, assuré qu’une réponse me sera apportée dans les meilleurs délais, et m’a souhaité une bonne journée… 😉

La Région dispose d’un délai maximum d’un mois pour me répondre, à l’issue duquel son éventuel silence serait considéré comme un refus implicite de communication, ouvrant la voie d’une saisine de la CADA, suivie s’il le fallait d’un recours au tribunal administratif.

A mi-parcours, je ne peux que constater le peu d’empressement du Président du Conseil régional des Pays de la Loire à donner une quelconque suite à ma requête.

bizarre_etrange

11 commentaires

  • Merci de contribuer à la diffusion d’un lien sur cet article si vous le jugez utile, car pour ce qui me concerne j’en suis interdit sur Facebook jusqu’à mardi matin. Ce peut être le lien : http://etreounepasetrebretillien.com/2016/03/26/bruno-retailleau-traine-des-pieds/ ou la même chose en raccourci : http://wp.me/p6EXHi-3Ad

    J’en profite pour indiquer que, d’une manière générale, l’audience des billets et plus généralement celle du blog sont totalement dépendantes des partages que les abonnés et les visiteurs veulent bien effectuer.

    Je sais que ça ne saute pas aux yeux, mais la réussite de ce projet est clairement entre les mains de celles et ceux qui fréquentent les lieux.

  • J’ai assorti mon partage sur facebook de ces lignes introductives :

    comm comme…
    peu d’empressement du Président du Conseil régional des Pays de la Loire à donner une quelconque suite…
    ces gens-là font beaucoup de « comm »…
    ce qui n’est pas « comme » l’information-participative avec les citoyens

  • Patrick Yves GIRARD

    Je suis vraiment admiratif de l’esprit de combativité dont vous faites preuve ainsi que de l’habilité que vous avez à jongler et à progresser au travers de cette jungle administrative et juridique ne profitant qu’à l’oligarchie régnante qui nous exploite.
    Grand merci encore pour ce travail titanesque contre l’oppression administrative et politique de cet Etat qui se pare de toutes les vertus.

  • Karine

    Pareil pour moi…, tout le monde n’aurait pas pu en faire autant, il faut connaître les méandres administratifs…, faire les démarches….et donc, çà fait un mois ! Outre les liens que l’on peut envoyer par internet ( il n’y a pas que facebook ), serait-ce possible sur papier ? des journaux…, je pense déjà au Canard Enchainé ( et avec les Duponts, l’illustration est toute trouvée).., Reporterre.., Médiapart ? et même d’autre journaux plus « classiques » ?

  • Merci.

    Pour respecter les délais, il va falloir quand même attendre les alentours du 12 avril pour saisir la CADA si besoin.

    Je laisserai l’information au Canard enchaîné par voie de formulaire.

    Par expérience, je doute que Ouest-France, que j’informerai, consente à publier à ce sujet.

    Ce sera sans doute plus facile avec Presse Océan.

    J’informerai également sur Twitter #nddl.

    Mais j’avoue que j’ai du mal à trouver le temps de faire beaucoup plus.

    Je compte donc beaucoup sur les sympathisants de ce blog pour relayer l’information par toutes les voies dont ils ont connaissance.

  • Chris

    Toujours rien de nouveau ou quoi ? Lé délai est passé là non ? Il est important de suivre cela de près pour dénoncer les mensonges (éventuels) de ce type !

  • Oui, le délai a expiré précisément ce dimanche 10 avril.

    Comme je l’indiquais dans mon précédent commentaire, je laisse passer un jour franc et je saisis la CADA demain 12 avril.

    Je ferai bien sûr copie de ma requête sur ce blog.

Laisser un commentaire