Faites comme je dis…

Download PDF

Je reviens de l’assemblée départementale qui vient de se terminer.

J’ai bien compté, et je prends de larges précautions pour m’exprimer.

Aujourd’hui comme hier, je ne pense pas qu’il y ait eu un seul instant où au moins une douzaine de conseillers départementaux n’aient été simultanément en train de s’affairer sur leurs smartphones (et je ne compte pas ici les tablettes).smartphone

Du coup, je me pose la question suivante : comment peut-on expliquer aux collégiens d’Ille-et-Vilaine que ce n’est pas bien du tout de pratiquer pendant les cours le même exercice de la même manière ?…

Mais suis-je bête !… C’est vrai que les conseillers départementaux ne sont pas chargés de ça.

 

4 commentaires

  • Yann Robig

    Enseignant, et ayant dû changer de comportement en fonction du comportement des élèves avec leur téléphones en cours, je pratique la tolérance zéro. L’assistance à un cours, une réunion, avec un téléphone, c’est comme un voyage en bus où on se retire dans son cocon, c’est comme pratiquer l’absentéisme en pleine séance, et le tolérer, de la part du président de séance, c’est encourager la faillite de la participation aux institutions politiques , comme d’autres aux institutions éducatives que les citoyens financent. Les drogués aux résaux sociaux ou à la schnouffe n’ont pas à se présenter aux élections et nous n’avons pas à encourager leurs vices pendant le travail.

  • Genevieve Cadic

    Bravo Patrick !!!

  • A quoi ça sert un conseiller général’? C est quoi un brétilien??? Cela n a pas de sens . J habite en Ille et vilaine je suis née dans les côtes du Nord de Bretagne et je suis bretonne et cela me suffit à me différencier des autres français .

    • En dehors du champ de la solidarité où je vois peut-être matière à discussion à la condition express que ce ne soit pas un fourre-tout, je doute aussi beaucoup de l’utilité des conseils généraux devenus départementaux. Il n’est qu’à assister à une session de l’assemblée pour se faire une opinion, et se dire que la plupart des décisions sont prises dans le secret des commissions permanentes pour juger de l’opportunité de cet échelon territorial qui n’aurait de sens que s’il apportait un supplément de démocratie… ce qui n’est évidemment pas le cas.

      Je suis né à Rennes il y a bientôt 67 ans et j’ai choisi d’y rester. Je peux concéder que je suis natif d’Ille-et-Vilaine si vraiment on y tient, mais je suis fondamentalement Breton (et aucunement indépendantiste, tant s’en faut).

Laisser un commentaire