Hommages à Albert Poulain

Download PDF

Vu dans Ouest-France du 9 octobre 2015 :

Albert_Poulain

Je trouve que cette myopie est particulièrement regrettable.

Je partage l’indignation de Jean-Pierre Mathias, qui fait partie des conteurs qui comptent dans le département et bien au-delà :

« bretillien » Albert ?

y’en a qui ne manquent pas d’air… je trouve insultant qu’on se permette ainsi de « traiter quelqu’un » d’un tel qualificatif… Bon, peut-être que je me trompe en ce qui concerne l’ami Albert, en tout cas, pour ma part, je suis Breton, oui, vivant certes entre autres périmètres dans celui dudit département d’Ille-et-Vilaine, mais ne relevant pas de cette perverse appellation, très coûteuse au demeurant… et « adoptée » de manière absolument NON démocratique (voir ce blog : http://etreounepasetrebretillien.wordpress.com/ )
Je suis é-coeu-ré.

Ecoeuré, comme par exemple Jean-Luc Laquittant… un autre contou-mentou-disou du pays de Redon :

Non Jean-Pierre tu ne te trompes pas en ce qui concerne Albert ! nous nous gaussions tous les deux de ce « brétilien francilien » alors que nous devrions depuis logtemps être à l’ère de la suppression de ces départements qui, depuis deux siècles, nous coutent la peau du c..

Heureusement que, comme dirait Claudine Glot, écrivain, conteur, conférencier, spécialiste de la légende arthurienne, de la mythologie celtique et du patrimoine de Bretagne:

On peut penser que ça l’aurait fait rire et qu’il aurait trouvé la formule pour régler son compte à cette ineptie.

Quand je pense qu’il ne peut même plus exercer son droit de réponse…

Un commentaire

Laisser un commentaire