Une application bien de chez nous

geocaching

Pour être précis, cette « application bretillienne » a été conçue par un « artiste » qui se présente sous l’appellation Giboo, en qualité d’infographiste et webdesigner pour l’agence digitale LWM (création et entretien de sites web pour des tiers) dont le siège social est à Paris… avant qu’il soit jugé nécessaire de recourir à la société Proximit (d’Aixe sur Vienne – Haute Vienne) pour (je cite) : graphisme, refonte technique, ajouts de fonctionnalités… et hébergement.

Moi je dis ça…

C’est juste pour rigoler… 😉

Additif du 11 août : je vous invite à lire le commentaire de J-B Gerbaud ci-dessous.

S’abonner
Notification pour
guest

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
giboo
7 années il y a

Bonjour,
vous ne vous présentez pas sur votre blog aussi je ne pourrais vous écrire que de façon impersonnelle.
Je suis Giboo, infographiste, webdesigner et ne vous en déplaise, enregistré en tant qu’artiste indépendant auprès de la MDA.
Je vous invite à vous renseigner d’avantage sur les entreprises et les personnes que vous pensez mettre en porte à faux.
D’une part, LWM possède une agence basée à Rennes, et j’ai le plaisir d’y travailler depuis plus de 4 ans, place de lices.
J’étais à l’origine de la conception (graphique et fonctionnelle) du site internet de geocachig tresorsdehautebretagne, il y a 3 ans, en tant que graphiste indépendant et sans que l’agence LWM soit impliquée le moins du monde.
Je n’ai pas du tout participé à la création de l’application qui en a été tirée quelques années après.
Et si vous étiez plus à la page, vous auriez découvert la nouvelle version du site avec laquelle je n’ai plus rien à voir.

Je ne suis pas sûr que ces tentatives diffamatoires soient très excitantes, mais dans la mesure où elles sont totalement erronées je vous invite à rectifier votre billet « humoristique ».

Enfin je ne perdrais pas de temps à vous dire combien je méprise le gentilé dont on a été gratifié et l’émotion que cela peut encore générer.

Giboo