De l'application du principe de précaution en I&V

Download PDF

On se souvient que par délibération du 20 juin 2013, le Conseil général a – d’autorité, par surprise et on ne peut plus irrégulièrement – voulu doter les habitants du département d’Ille-et-Vilaine d’une appellation que l’on dirait sortie de nulle part… si elle n’avait été savamment concoctée par un publicitaire illégalement appointé en catimini.

Le département avait très officiellement précisé que l’appellation « Bretillien » (déposée à grand frais auprès de l’Institut National de la Propriété Industrielle) était chargée de sens puisqu’elle s’écrivait avec 2 « l »  (comme c’est le cas de l’Ille) et bien entendu sans accent (comme la Bretagne et les Bretons), même s’il fallait la prononcer à la mode, à la mode… des Brétons vivant en Brétagne.

On y croit, on y croit !…

Deux ans plus tard, on ne peut pas dire que les habitants du département – et encore moins ceux du reste du monde – aient à leur tour adopté ce néologisme totalement inattendu qu’ils ne sont d’ailleurs pas si nombreux à connaître et qu’ils sont rarissimes à apprécier.

D’autant que co-existent aujourd’hui 4 graphies concurrentes : Bretillien, Brétillien, Bretilien, et Brétilien… en majorité vides de sens.

Je ne reviens pas sur la gabegie de réservations de noms de domaines qui avait accompagné cette opération, mais je constate que pour compléter sa collection le département vient de réserver les noms de domaine accentués suivants :

  • le 26 mai 2015 : brétillien.fr, brétilien.fr, brétilliens.fr, brétiliens.fr
  • le 17 juin 2015 : brétillienne.fr, brétilienne.fr, brétilliennes.fr, brétiliennes.fr

Je ne sais pas comment cela va tourner, mais je me demande s’il ne serait pas prudent qu’il réserve aussi la série des Brèt, celle des Brêt, et aussi celle des Brët.

Tant qu’on a encore un peu d’argent…        😉

Pour aller plus loin :

A propos des noms de domaine
Et brétilie.bzh alors ?…
Une course à l’échalotte

4 commentaires

  • Et qu’il le fasse aussi en .bzh, ainsi que dans toutes les extensions disponibles puisqu’il y en a pléthore depuis peu…
    Et pourquoi pas en .ch ?
    bretillienne.sexy, ça le ferait aussi 😉

    • Je ne sais pas si les caractères accentués sont possibles en .bzh, mais le département a déjà réservé les séries .bzh en caractères ascii.

      Ils font n’importe quoi : ils ont par exemple réservé brétillienne.fr, alors qu’ils n’ont même pas récupéré bretillienne.fr que Benjamin Tricault a libéré.

      • Si, ils sont possibles dans le .BZH, tout comme dans les autres « TLDs » français.
        D’ailleurs, c’est l’AFNIC qui est derrière techniquement.
        Cette course aux domaines est ridicule, mais comme le fric ne sort pas de leurs poches…
        En plus, c’est du récurrent 🙁

  • Je viens seulement de découvrir ton commentaire, Philippe… Complètement d’accord avec toi.

Laisser un commentaire