Glissement de terrain en Brétilie

Download PDF

Le service des archives départementales d’Ille-et-Vilaine présente jusqu’au 31 décembre 2014 une exposition temporaire précisément intitulée comme suit :

 visuelrichardotdrupal_0 

Le site du quotidien Ouest-France y consacre ce jour un article tout en finesse :

O-F_Eric_Chopin

Passons sur les questions de morphologie lexicale, pour relever que l’auteur de cet article est Eric Chopin, qui est un journaliste dont la réputation n’est plus à faire en Bretillie, pardon en Brétilie (je ne vous apprends rien).

poilu_b

Qu’il suffise de rappeler ici que, mécontent de la présentation de son bouquin, il indiquait le 14 janvier 2014 que son aïeul Julien Chopin avait dû « se retourner dans sa tombe », que lui-même n’avait « jamais utilisé ce terme » qui « par ailleurs… n’a ni queue ni tête » et qu’il avait « toujours pensé que cette histoire de brétilien ne tenait pas debout. Et voici mon cher poilu qualifié de brétilien !!! »

 ***

Bon, c’est pas tout ça, mais n’oubliez pas de répondre à cette petite enquête :

www.nousnous35.info

***

PS (en date du 30 octobre 2014) : la version papier, qui vient de paraître, pourrait plaider pour une manipulation de l’article initial par les deux rédactions concernées (cf les différences d’orthographe et d’occurrences de l’appellation)

version_papier copie

Laisser un commentaire