Ceux de 14-18 en Ille-et-Vilaine

Download PDF

On se souvient qu’il y a environ 6 mois, emboîtant le pas des services de communication du Conseil général, le quotidien Ouest-France n’avait pas hésité à baptiser post-mortem : les poilus, les taxis de la Marne, un « messager du front », des chansonniers… et, tout bien réfléchi, l’ensemble des habitants du département d’Ille-et-Vilaine à l’époque de la Grande Guerre.

Mais je m’aperçois aujourd’hui qu’un millier m’avaient échappé :

résistants

Il est vrai que cette publication en ligne en date du 27 mai 2014 n’avait pas été reprise dans les « éditions papier ».

Faut-il y voir un effet du coup de gueule de Mark Kerrain que j’évoquais par ici ?

Tous commentaires ici bienvenus de la part des personnes assumant leur identité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.