Cherchez l’erreur

Download PDF

C’est bientôt les « sénatoriales » : le truc des « grands électeurs » qui a été conçu pour faire contre-poids à l’impulsivité de l’Assemblée Nationale.

(in petto : ne jamais oublier que… quand j’exagère, c’est un peu volontaire)
 

Si l’on en croit les médias, Edmond Hervé, né le 03-12-42, « se retire » sur un bon argument, mais « adoube » toutefois Jean-Louis Tourenne, né le 25-08-44 :

s_arreter

Sauf erreur de ma part, Jean-Louis Tourenne est Conseiller Général depuis 41 ans et postule à présent pour être Sénateur jusqu’à 76 ans.

Toutes mes félicitations à l’heureux éligible…   😉

Il devrait notamment bénéficier en outre :

  • du jeu de la parité (Virginie Kles vient d’essuyer une « veste »)
  • de son double langage (c’est très simple pourtant : courage, fuyons)
  • de la docilité de nombreux militants, qui sont bercés – de manière on ne peut plus démagogique – par des professionnels de la politique qui jouent là leur « casse-croute »

Je suis un nostalgique de l’union de la gauche… mais enfin, quand même, un peu de dignité ne pourrait pas faire de mal.

Je trouve qu’il y a là une bien triste conjonction, malheureusement… car pendant ce temps là, se joue l’avenir des départements (qui ne peut pas reposer sur un pseudo « gentilé » prescrit) en même temps que celui de la vraie Bretagne (qui mérite mieux que d’être une banale « circonscription d’action administrative » diluée dans un nébuleux « Grand Ouest » qui n’a aucune identité propre… et certainement pas une identité propre à mobiliser les énergies pour nous-mêmes et encore moins pour nos enfants).

Laisser un commentaire