Des questions qui persistent

Download PDF

Voici bientôt un an que le Conseil Général d’Ille-et-Vilaine a décidé de doter les habitants du département d’une appellation qui leur a été volontairement cachée jusqu’au moment du vote… sur lequel il a en outre été formellement décidé qu’ils n’auraient rien à dire (une première en France).

Alors qu’une réforme territoriale est en cours, au terme de laquelle le Département serait appelé à disparaître, le sujet n’a bien sûr que plus d’acuité.

Et des questions demeurent :

  • Quels étaient les véritables objectifs du Conseil Général, et qu’en reste t’il ?
  • Etait-il  juridiquement compétent pour décider d’un « gentilé » ?
  • Pourquoi a-t’on voulu cacher le marché qui a été confié à un publicitaire ?
  • Que penser de la composition et de l’avis du « comité » improprement qualifié « d’experts », constitué et « encadré » (sic) par ce publicitaire ?
  • Pourquoi avoir soudain totalement renoncé à associer les habitants ?
  • Quel usage les médias font-ils de cette appellation, et pour quelles raisons ?
  • Que sait-on de l’opinion des habitants, et quelle importance y accorde t’on ?

Et je n’ai pas la prétention d’être exhaustif.

4 commentaires

Laisser un commentaire