Attention à la bretilliose (aussi)

Je suis tombé par hasard sur un communiqué du comité local de Nantes de l’association BRETAGNE RÉUNIE, qui date du 7 février 2007 (clic pour voir ici)

Il concerne la promotion d’une appellation des habitants de la Région des « Pays de la Loire » par la Région « Pays de la Loire », à des fins manifestes d’en promouvoir l’existence contre vents et marées… et la dénonciation de la « ligériose » associée par des citoyens qui ne sont pas dupes de la manipulation.

Au moment où sont simultanément en discussion la question des contours des Régions et notamment de la pérennité des contours de la Région des « Pays de la Loire » ainsi que la question de la pérennité des Conseils Généraux, et notamment de celle du « Conseil Général d’Ille-et-Vilaine »… au moment où l’une des hypothèses est celle de la création d’une « Assemblée de Bretagne » qui pourrait aller jusqu’à permettre de substituer aux cinq collectivités territoriales historiquement bretonnes une collectivité territoriale de plein exercice à l’échelle des enjeux contemporains, enracinée dans le terreau de l’histoire et résolument tournée vers l’avenir, je trouve intéressant de pointer une certaine similitude entre la démarche régionale des Pays de la Loire et la démarche départementale de l’Ille-et-Vilaine.

L’une et l’autre me paraissent téléguidées par des élus conservateurs (je regrette d’avoir à dire cela d’élus que je soutiens depuis plus de 40 ans), faisant bien peu de cas des aspirations des habitants de leur « territoire », et l’une et l’autre pourraient à mon avis se résumer ainsi :

imposons leur un nom, il en restera toujours quelque chose.

titre_livrable3
intitulé du 3ème livrable du marché illégalement passé avec Jacques Delanoë
(clic)

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
felix d
felix d
8 années il y a

Entre le stupide « Bretilien » , bricolage communicationnel de fraîche date, et le bon vieux « Ligérien », attesté par les plus anciens dictionnaires et qui désigne tout simplement ce qui a trait à la Loire, ou « du bassin de la Loire », il y a tout de même une grosse différence!
Je ne vois donc pas de menace de ligériose, sauf dans les cerveaux obsédés de bretonnitude qui considèrent sottement que l’emploi de l’adjectif « ligérien » n’est là que pour remplacer le noble qualificatif de « breton ».
Il y a des bretons « maritimes », des bretons de l’argoat, et des bretons « ligériens », de même qu’on peut dire qu’il y a des ligériens bretons, des ligériens angevins, n’en déplaise aux identitaristes coincés du bulbe…Nos patronymes sont faits d’histoire ET de géographie…

felix d
felix d
8 années il y a

Le débat ne fait que commencer.
Pour préciser mon point de vue, je me sens proche des élus « ligériens » qui défendent aujourd’hui l’idée d’un rapprochement de la Bretagne et des Pays de Loire.
Une grande région Bretagne-Loire, capitale Nantes, me paraitrait correspondre à la réalité vécue quotidiennement par les gens de l’Ouest français.
Pourquoi casser des liens qui se sont établis depuis toutes ces années ?
Universités Nantes-Rennes-Brest-Angers en réseau… région militaire… région EDF… ressort de la cour d’appel, région SNCF… etc…nombre d’institutions et d’acteurs économiques fonctionnent déjà à cette échelle territoriale pertinente…
La Bretagne historique et culturelle n’aurait rien à perdre à ce rapprochement, au contraire.
Bien sûr quelques ethno-nationalistes lèveront deux ou trois fourches…mais nous sommes en 2014. Le breton n’est plus qu’une langue patrimoniale résiduelle. Aucun particularisme ne justifie plus cette revendication bretonne de l’entre-soi .
L’histoire, avec sa grande « H » comme disait Perec, est passée…