Tous aux boîtes aux lettres !…

Rappelons nous d’abord que, pour essayer de calmer la contestation, le Président du Conseil général d’Ille-et-Vilaine, Jean-Louis Tourenne, déclarait tout bonnement – la main sur le coeur – le 19 juillet 2013 : « il n’y aura pas non plus de « dispositions » destinées à « inculquer » ce gentilé dans la tête de nos concitoyens »… et puis, surveillons de près nos boîtes aux lettres car voici venir :

la dernière de couverture du « Nous-Vous-Ille » n°105 (avril-mai-juin 2014)

NVI_et_la_GG

une pleine page 21×29,7 tirée à 513.359 exemplaires

Comment confirmer de manière plus éclatante le fait que le Département d’Ille-et-Vilaine se moque éperdument de ce que peuvent penser les premiers intéressés – d’hier, comme d’aujourd’hui – du nom de la marque industrielle et commerciale déposée auprès de l’INPI, dont il a été décidé de les affubler le 20 juin 2013, sans leur demander leur avis ?… (une première en France)

Si vous avez manqué l’épisode précédent, c’est ici : un peu de respect pour le passé
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Berhet
Berhet
8 années il y a

Mais enfin, de qui, de quoi parle-t-on ?
Il est très choquant de voir ce nouveau gentilé utilisé à tour de bras et dans des positions sémantiques complètement anachroniques par des journalistes obséquieux et même – pire que tout – par des professeurs d’histoire dont la première tâche pédagogique à l’égard des élèves est de s’exprimer en français correct.
Mais évidemment, si plaire au pouvoir en place est plus important que de s’exprimer en français correct, les défenseurs de la cause grammaticale n’auront jamais le dernier mot.
Faut-il préciser que l’évolution d’une langue ne doit pas se faire au détriment des usages propres à cette langue comme à toutes les langues : sinon, de quoi parle-t-on ?

Jean-Pierre Mathias
8 années il y a

« la grande guerre » aurait donc bénéficié de combattants venus d’un pays dont, pour ma part jusqu’à ce jour, j’ignorais l’existence dans l’Histoire : je ne sais pas où se situait leur pays, qui semble s’appeler la Bretillie…

MARTIN
MARTIN
8 années il y a

Sans vergogne…
Monsieur Tourenne a été,je crois,pendant de longues années,fonctionnaire de l’Education Nationale et notamment Personnel de Direction…c’est à dire chargé de par ses fonctions successives d’enseignant et de Principal de transmettre les valeurs fondamentales de notre système éducatif qu’il ne me parait pas nécessaire de lui rappeler car il doit les connaitre mais dont,que je sache,le mensonge ne fait pas partie.Or,dans cette « procédure » du gentilé,le mensonge est présent à toutes les étapes,comme Patrick le met si bien en évidence…Il est vrai que Mr TOURENNE peut se prévaloir d’exemples « glorieux ». Pour n’en citer qu’un : Mr CAHUZAC,pourfendeur,en principe,des voyous fiscaux agissait exactement comme ces voyous…Il tient des discours où il affirme son honnêteté et son respect de la démocratie,mais dans la réalité il fait totalement l’inverse.Il peut toujours arguer du fait que ce n’est pas lui mais le communicant qu’il a payé pour cela ou les rédacteurs du périodique du Conseil Général que les habitants d’ Ille et Vilaine financent par le biais de l’impôt…La réalité est là : GOUVERNER C’EST MENTIR OU PRATIQUER L’ART DE TROMPER…Tous ceux de ma génération qui ont eu un grand-père ou un grand oncle victime et/ou héros de la Grande Guerre ne peuvent qu’être indignés de la façon dont on récupère leurs aïeux pour ce combat plus que douteux…Mr Tourenne sait-il encore ce que veut dire le mot « scrupule »?