Ne pas répondre à la polémique

Download PDF

Je reprends la question que PF/grinçant a formulée ici en commentaires :

« Jamais la moindre réaction (dans les commentaires) du service communication du CG35. À se demander à quoi il sert et s’il effectue une veille. »
J’ai l’impression que la réponse à cette question tient tout simplement dans le 5ème parti pris, intitulé « Se méfier de la voie digitale », du 3ème « livrable » du marché public qui a été illégalement passé par le Président du Conseil général avec Jacques Delanoë :

titre_livrable3

Le voici :

refuser_de_nourrir_lapolemique

On peut parfaitement imaginer que dans une démarche d’inspiration « marketing », les « contestataires » puissent être considérés comme des « détracteurs » « aigris » et « isolés » qui n’alimentent qu’une « polémique » à laquelle il ne faut surtout pas répondre.

Mais de là… à ce que dans une démarche « démocratique » on puisse apparemment penser la même chose… ça me surprend.

PS : il est vrai toutefois que ce serait dommage d’avoir payé 17.940 euros des conseils que l’on ne suivrait pas.

  • Il est aussi fort possible que Jacques Delanoë se sente très mal à l’aise face à des « blogs et forums » compte tenu du niveau (tant sur le fond que sur la forme) dont il fait preuve dans les documents qu’il a osé remettre comme « livrables ».
    Par ailleurs, un communicant, ça communique, enfin normalement.
    Cela dit, de mon côté, je tiens Jean-Louis Tourenne pour responsable de tout cela. Et s’entourer de cette manière montre le niveau affligeant de nos politiques locaux.
    D’ailleurs, soulignons aussi le silence stupéfiant des conseillers généraux devant cette mascarade… Il y a une opposition au CG35 ?
    Idem pour les maires (hors Bretillie) qui auraient pu réagir.

  • Je suis tout-à-fait d’accord avec ces observations.

Laisser un commentaire