Un retour sur le "comité"

Download PDF

Ça m’embête un peu de soulever cette question, parce que j’ai bien compris que Romain Danzé – qui est depuis quelque temps déjà le sympathique capitaine de l’équipe de foot du stade rennais – est un un jeune homme très apprécié, et que je suis tout prêt à croire que c’est à juste titre.

Mais je le vois embarqué dans l’histoire du « gentilé » par celui que l’on appelle le « vice-président » de son club : Jacques Delanoë, qui se trouve être en même temps un publicitaire appointé dans le cadre d’un MAPA (marché à procédure adaptée), discrètement et illégalement conclu avec le Président du Conseil général le 18 avril 2013, sans publicité ni mis en concurrence.

Et lorsque je m’intéresse à la légitimité des membres du comité abusivement dit « d’experts » qui a été constitué dans le cadre de ce marché, et par conséquent lorsque je m’intéresse à sa propre légitimité, je suis bien obligé de regarder les choses en face et de rapporter les faits sans fards.

Et ça m’oblige à dire que si Romain Danzé est arrivé à Rennes il y a une douzaine d’années pour y bénéficier de sa formation et que s’il y exerce comme professionnel depuis 2006, il n’en est pas moins resté particulièrement attaché à ses racines… ce qui, de mon point de vue, ne mérite que des compliments.

Il est même resté tellement attaché à ses racines qu’il se présente toujours comme étant breton et d’abord finistérien, très largement avant de se laisser entrevoir parfois comme étant passagèrement rennais.

On pourrait lui poser la question, mais il est évident qu’il ne cèderait certainement pas le numéro 29 de son maillot auquel il tient tant pour le numéro 35 qu’il ne porterait sûrement pas avec la même fierté.

On pourrait aussi lui demander l’exacte signification de ses pseudos sur internet : Ladanze29 sur Twitter ou RomainDanze29 sur Facebook, par exemple (et ceci parmi d’autres), qu’il gère aussi soigneusement qu’autrefois nous étions nombreux à prendre soin de nos plaques minéralogiques.

On pourrait enfin lui demander si c’est vraiment par amour du département qui l’accueille et où il exerce en ce moment qu’il a préféré domicilier ses deux sociétés « chez lui », à Pouldergat dans le pays de Douarnenez : « Romain Danzé 29 Management » ainsi que sa société civile de gestion de fonds, la « SC P & R ».

Et c’est alors que l’on y verrait sans doute un peu plus clair sur sa réelle légitimité à porter les habitants du département d’Ille-et-Vilaine sur les fonts baptismaux.

RD

J’avoue que j’aurais bien aimé que des personnes compétentes, et singulièrement des personnes compétentes extérieures au département, participent aux débats de manière transparente et qu’un véritable comité de réflexion – porté par les élus – contribue à éclairer le choix des habitants… mais je n’accepte pas la mascarade qui nous a été « infligée » en faisant mine de ne pas y toucher, d’autant qu’il nous est – me semble t’il – à peu près impossible de savoir si en définitive la démarche a été pilotée ou subie par le Président du Conseil général.

Et en tous cas, on ne me fera jamais croire que le plus gentil des joueurs de foot (accessoirement de passage) ait vocation à définir pour l’éternité (?????) l’identité des habitants d’un territoire.

Laisser un commentaire