Ne pas tout mélanger

Download PDF

Je vous invite à écouter ou/et à lire ci-dessous un petit extrait d’une interview de Fred Cavayé, cinéaste d’origine rennaise, au cœur d’une émission consacrée à « La Bretagne Nord », qui a été diffusée sur RTL le 15 août 2013 :

le son                                 le texte

Je ne sais pas ce que le président du comité dit d’experts dans notre affaire a bien pu raconter à ses ouailles, mais je trouve que – pour un expert – Fred Cavayé n’a pas l’air :

  1. de bien faire la différence entre le stade rennais et le département d’Ille-et-Vilaine
  2. d’avoir bien compris qu’un gentilé est une appellation qui ne s’applique qu’aux habitants d’un lieu
  3. d’avoir été informé que la « commission » n’avait pas le pouvoir de décision.

Il ne faudrait pas tout mélanger… parce que si on commence à tout mélanger, on va être tenté de rapprocher la signature du marché confié par le Président du Conseil Général à Jacques Delanoë le 18 avril 2013, de l’invitation que Fred Cavayé a reçu des dirigeants du stade rennais pour assister au stade de France deux jours plus tard à la finale de la coupe de la Ligue, dans d’excellentes conditions… ma foi.

Alors que vous savez bien que la vie n’est pas facile et que tout est compliqué…

  • Encore un qui confond « région administrative dite de Bretagne et entité-territoire de Bretagne… quand il évoque « les autres départements bretons », il oublie la Loire-Atlantique
    Je ne connais pas cet « expert » qui serait devenu mon « parrain », alors que je n’ai pas demandé le baptême… Pour qui se prend-il ?… ce gars si ému d’avoir impulsé un match au stade rennais… presque obligé d’aimer ce « sport de masse » en tant que rennais !… ça ne lui donne quand même pas d’autorité pour décider comment me nommer en relation avec d’autres gens qui se trouvent vivre en Ille-et-Vilaine, MER-DE !

  • Bien vu !… Ce garçon est sûrement très sympathique mais il ne semble pas avoir bien cerné la question, ni pris conscience de son rôle et encore moins des enjeux. Ce pseudo comité, qu’il appelle une commission, qui n’a jamais été qu’une petite rencontre un jour du mois de mai de quelques personnes cooptées, peut-être flattées et certainement manipulées par quelqu’un d’appointé pour le faire… c’est vraiment ravaler la démocratie à un niveau pitoyable.

Laisser un commentaire