Du secret des "affaires"

Download PDF

La directrice de la communication du Conseil général, qui m’avait indiqué hier que les documents administratifs que j’ai sollicités n’étaient pas communicables « pour des raisons juridiques », me le confirme aujourd’hui en me précisant que c’est pour cause de « respect du secret en matière commerciale et industrielle ».

Il s’agit de la note méthodologique précisant la manière dont le  titulaire du marché entend remplir ses missions (qui a été produite avant la signature du marché), ainsi que des « livrables » (en cours d’exécution), soit :

– une note de recommandation détaillant la façon la plus pertinente de trouver un nom adopté par les habitants
– une liste des 3 ou 4 noms possibles assortis d’une recommandation argumentée
– un document relatif à la stratégie de communication à adopter pour faire connaître le nom et susciter son appropriation par les habitants
– en cas de « turbulences », des conseils écrits avec des contenus appropriés.
 

Je vous imagine très satisfaits d’apprendre que par conséquent RIEN de ce marché de 17.940 euros TTC, qui a été passé avec Monsieur Jacques Delanoë selon une procédure dispensant de l’essentiel des formalités et notamment de toute mise en concurrence… RIEN ne serait susceptible d’être fidèlement porté à la connaissance des habitants du département… pour cause de « respect du secret en matière commerciale et industrielle » !!!…

On nous prend vraiment pour des bretilliens !…   😉

Laisser un commentaire