Un vaste enfumage

Download PDF

Voici le début de l’annonce du 26 juin 2013 que l’on peut lire sur le site de la très officielle « Assemblée des Départements de France » :

« Comment appelle-t-on les habitants d’Ille-et-Vilaine ? Jusqu’à jeudi soir personne ne pouvait répondre à cette question. Il n’existait aucun « gentilé » ou ethnonyme pour nommer les habitants de ce département breton. Aujourd’hui, c’est possible. A l’issue d’une vaste consultation, les élus du Conseil général ont choisi de désigner leurs concitoyens sous le nom de Bretilliens et Bretilliennes»

Qu’importe si la vérité est que sans la moindre consultation, les élus du Conseil général ont choisi de désigner leurs concitoyens sous le nom de Bretilliens et Bretilliennes : c’est vraiment chipoter !…

  • Loïc Pilven le Sévellec

    combien cela a-t-il rapporté à l’entreprise qui a inventé ce mot bizarre ?

  • A dire vrai, en ce qui me concerne je n’en sais rien. L’opération s’inscrit officiellement dans une enveloppe budgétaire de 30.000 euros, et le contrat passé avec la société GFT dont Jacques Delanoë est le gérant est forcément d’un montant inférieur ou à égal à 15.000 euros HT puisqu’il a été l’objet d’un marché public « à procédure adaptée ». Je ne sais d’ailleurs pas si ce marché est soldé. Peut-être est il encore en cours d’exécution, car il semble qu’il a prévu un volet « popularisation du gentilé ».

Laisser un commentaire