Je n'ai pas rêvé !…

Mais je n’ai quand même pas rêvé !… Voici la délibération de l’assemblée départementale du 15  février 2013, telle qu’elle a été publiée au recueil des actes administratifs du conseil général d’Ille-et-Vilaine n° 436 … qui fait foi : Elle autorise très précisément le président – qui en est l’exécutif – à « s’associer les services d’un comité d’experts  qui fera aux élus […]

Lire la suite...

De l'enquête TMO 2005

Vous souvenez vous qu’en 2005, « soucieux d’améliorer l’image du département, et de servir les intérêts de son territoire en servant ceux de ses acteurs économiques », le conseil général avait tenté de changer le nom du département pour le nom « Haute Bretagne », le nom « Ille-et-Vilaine » étant « généralement considéré comme un handicap » ? (son voeu adopté le 18 février 2005) Une enquête […]

Lire la suite...

Un comité… historique

Manifestement tenus au secret, aucun des membres du comité dit « d’experts » – ultérieurement rebaptisé « comité du gentilé » – ne s’est,  à ma connaissance, publiquement exprimé : ni avant, ni après la tenue de l‘unique réunion du 23 mai 2013, au cours de laquelle a surgi la fabuleuse idée d’appeler tout naturellement bretilliens les habitants du département qui n’y avaient même pas […]

Lire la suite...

Question de bon sens

Le changement de nom d’un département est décidé par décret en Conseil d’Etat sur la demande du conseil général (article L3111-1 du Code général des collectivités territoriales). A l’inverse, la procédure d’adoption d’un nom pour les habitants – qui n’a rien d’obligatoire, et que toute personne physique ou morale peut en outre librement utiliser ou ne pas utiliser – n’est […]

Lire la suite...

Une procédure inique

J’avoue que j’aime bien l’article ci-dessous du quotidien Ouest-France (rédigé la veille de la décision du 20 juin 2013, que je considère scélérate), ainsi que les commentaires qui y sont associés. Ils me paraissent globalement témoigner d’une véritable hauteur de vue. (cliquer ici) Cette hauteur de vue, c’est justement celle qui a de toute évidence totalement manqué au comité « ras […]

Lire la suite...

Être ou ne pas être B ou B

Je n’aurais pas forcément titré exactement de la même manière cette contribution de Médiamateur, mais je la trouve toutefois symboliquement très intéressante : Sondage : Bretillien ou Breizhillien pour les habitants d’Ille et Vilaine ?   Cancale : n’est ce pas  le port d’attache d’un éminent membre du comité, dit « d’experts », chargé de la fécondation artificielle de l’appellation « Bretillien »… sous la […]

Lire la suite...
1 91 92 93 94 95 99